mercredi 2 mai 2018

Au petit bonheur la chance




Détails :

Auteur : Aurélie Valognes
Nombre de pages :325
Editions : Mazarine
Genre : Contemporain


Résumé :
Jean 6 ans , se retrouve confié à sa grand-mère, lors de la séparation de ses parents, en 1968. Sa mère part à Paris pour trouver un emploi et reviendra le chercher. Il se retrouve chez mémé Lucette, et une formidable histoire d'amour va se dérouler entre ces deux êtres qui vont apprendre à se connaître, à cohabiter et à s'aimer.



Mon avis :
Pour ce premier article du mois de mai, j'ai envie de vous parler d'un petit garçon.
Il s'appelle Jean et il n'a pas démarré dans la vie de la meilleure manière qui soit. Il assiste à la séparation de ses parents et surtout il verra son destin se sceller d'une manière inattendue, il va devoir vivre avec sa "mémé".

Ce petit garçon va vous émouvoir c'est sur, il est malin, intelligent, sensible, doté d'une maturité assez impressionnante. La relation qu'il va nouer avec sa "mémé" Lucette est tendre et attachante.

Chaque étape de la vie de Jean sera déterminante à la fois pour son avenir mais aussi pour son caractère. Il tirera des leçons de ce que les adultes font et défont et apprendra aussi que la vie n'est pas toujours rose.

Ce roman est rempli de tendresse et de sentiments forts entre une "mémé" et son petit-fils mais il est parfois plus dur et il donne envie d'aider ce petit garçon.

J'ai ressenti de l'empathie pour Jean et Lucette car chacun essaie de combler ce manque qui se présente de temps à autre, celui d'une mère, celui d'une fille, celui d'un mari, celui d'un enfant... et ainsi j'ai eu envie de serrer dans mes bras ces personnages en leur disant "vous verrez le soleil va réapparaître un jour".

Et puis à d'autres moments, j'ai aussi eu envie de les pousser un peu ces différents personnages car au début la mise en place du roman m'a semblée un peu longue. Chacun exprimait ce qu'était sa vie et il fallait un peu de temps pour mettre en place les choses mais moi ce qui m'a surtout plu c'est de voir l'évolution de Jean et le destin qu'il aura avec sa famille maternelle.

J'ai été moins emballée par cette nouvelle histoire que par celle de Minute papillon par exemple mais c'est une lecture qui n'en reste pas moins agréable et qui se lit très bien !

Quelques infos sur l'auteur




Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être romancière. Alors que je savais à peine lire, je l’avais annoncé avec aplomb à ma grand-mère – Mémé –, qui m’en reparle aujourd’hui. C’est à l’approche de mes 30 ans que tout a changé : le jour où j’ai accepté de suivre mon mari à l’étranger. C’était le grand saut dans le vide : je démissionnai, embrassant une foule d’incertitudes. Mais, loin de son pays, c’est aussi plus simple de repartir d’une page blanche, de se réinventer, sans avoir peur d’être jugée. L’essentiel de ce que je sais (et de ce que je suis), je le dois à la littérature qui m’a fabriquée. Les livres jouent donc un rôle important dans mon inspiration, mais pas prépondérant. En réalité, c’est l’observation de la vie qui me nourrit le plus : ma famille, mes enfants, mes amis, les films, les journaux, les inconnus. Ce n’est pas pour rien que j’écris chaque jour dans le café du coin : j’ai déjà trois romans d’avance (dans ma tête) ! ”
Source : Site officiel Aurélie Valognes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire