jeudi 24 mai 2018

Une longue impatience



Détails :

Auteur : Gaëlle Josse
Nombre de pages :190
Editions : Noir sur Blanc (Notabilia)
Genre : Contemporain


Résumé :
Ce soir-là, Louis, seize ans, n'est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l'attente, par l'absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille. Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu'elle offrira pour son retour.
Telle une tragédie implacable, l'histoire se resserre sur un amour maternel infini.






Mon avis :
J'avais promis à Marie de la librairie "Le renard qui lit" à Chalonnes que je lirai ce roman de Gaëlle Josse.

Et quand je promets, je fais ! (même si le délai est un peu long...)

Quand j'ai peur de lire un ouvrage c'est souvent lié à une peur du trop noir ou du trop gore...le monde est parfois déjà suffisamment sombre comme cela sans que j'en rajoute dans mes lectures !

Là j'avais un peu peur pour tout vous dire...

Il s'agit d'un roman qui touche de manière viscérale à ce sentiment tellement (trop) puissant de l'amour d'une mère pour son enfant qu'il faut être prêt.

Je savais aussi que la plume de Gaëlle Josse est particulièrement belle et qu'elle sait mettre en lumière les pensées les plus intimes.

Tout ça faisait que pour lire ce livre il me fallait être prête à affronter ce qui pourrait se passer en moi.

Gaëlle Josse nous propose de partir en terre inconnue avec Anne et Louis. Une maman somme toute "classique", elle aime ses enfants plus que tout et est dévouée pour eux. Louis est un adolescent écorché par la vie depuis sa plus tendre enfance. Il a pris une décision qui va bouleverser Anne pour le restant de sa vie.

Anne devra faire face à l'indicible...attendre cet enfant qu'elle aime de tout son cœur !

Le récit ne laisse rien au hasard, il ne nous épargne pas à la lecture. Je me suis mise immédiatement dans la peau de cette femme et ressentir ses émotions a été marquant car tout semble concret.

Gaëlle Josse ne décrit pas une vie qui sort de l'ordinaire, où qui paraît trop improbable. Non, ici, le récit nous présente une situation qui peut arriver dans la réalité et c'est ce qui lui donne une dimension intense, particulière et douloureuse par moment. Je n'ai pas pu rester insensible à ce texte car effectivement se dire "et si ça m'arrivait, deviendrais-je comme Anne ?" est une phrase qui reviendra souvent.

Lire ce roman
c'est ouvrir une faille peut-être dans votre vie,

c'est admettre que votre cœur a des faiblesses,

c'est se remettre en question,

c'est aussi savourer les mots, les idées, les messages transmis

c'est vouloir prolonger le plaisir de lire Gaëlle Josse en remontant ses autres livres dans votre pile à lire

c'est vous lever et aller faire un énorme bisou à votre fille sans raison, juste parce que c'est comme ça aussi qu'on élève un enfant

c'est lui dire que vous serez là, que sa parole ne sera jamais bloquée et que ses sentiments seront écoutés

c'est réaliser qu'elle devient grande MAIS que votre présence lui est toujours indispensable

c'est accepter aussi qu'elle fasse ses expériences de vie, à sa hauteur, à sa vitesse mais qu'en cas d'échec ou de douleurs, vous lui tiendrez la main

c'est ouvrir grand vos bras et accueillir ses doutes, ses idées, ses convictions
c'est aussi accueillir tout simplement son bisou à elle et ses petits mots qu'elle vous glisse quand elle sent que vous pourriez en avoir besoin juste à ce moment-là, comme si une connexion invisible était établie, plus forte que tout...

Ce n'est pas ce roman qui changera votre vie car il reste du papier finalement,  mais c'est ce que vous en ferez ensuite qui peut contribuer au changement !



Quelques infos sur l'auteur :






Après des études de droit, de journalisme, de psychologie et quelques années passées en Nouvelle-Calédonie, Gaëlle Josse travaille à Paris comme rédactrice dans un magazine et vit en région parisienne.
 Venue à la littérature par la poésie, son premier roman, "Les heures silencieuses" (Prix Lavinal, Prix "Peindre en Provence", Prix du Marais, finaliste du Prix Orange 2011), est paru en janvier 2010 aux Éditions Autrement.
Suivront "Nos vies désaccordées", qui obtient le Prix Alain-Fournier 2013 et le Prix national de l'Audiolecture 2013 et" Noces de neige" en 2013.
 En 2015, elle est finaliste du Prix des libraires et lauréate du Prix de littérature de l'Union Européenne, du Prix de l'Académie de Bretagne et de nombreux prix de médiathèques pour son roman "Le dernier gardien d'Ellis Island" (Noir sur Blanc).
En 2016, elle publie "L'ombre de nos nuits" et est marraine du prix littéraire des jeunes Européens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire