lundi 28 mai 2018

Sauf




Détails :

Auteur : Hervé Commère
Nombre de pages : 267
Editions : Fleuve Editions
Genre : Thriller / Policier


Résumé :
Combien de temps reste-t-on prisonnier de son enfance ?
L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…
Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.




Mon avis :
Prenez une couverture à donner le vertige, un résumé digne des romans de Hervé Commère et voici le parfait mélange pour partir à l'aventure dans cette nouvelle histoire !

Les romans d'Hervé Commère sont habituellement classés dans les catégories thriller / polar mais je les mets souvent à part. Ils sont à la fois palpitants car beaucoup d'actions et de rebondissements mais ils ont aussi cette particularité de nous amener à réfléchir sur nos propres vies, ici il va être question du poids du passé.

En effet, nous suivons Mat qui a une histoire particulière et qui va être confronté à son passé alors qu'il pensait que celui-ci était maintenant loin derrière lui. Dans le sillage de ses problèmes actuels, Mat va rouvrir de vieilles blessures et entraîner avec lui sa femme, sa belle-fille et ses deux fidèles employés. Ce roman se lit très vite car nous sommes embarqués avec Mat dans sa course contre le temps et on veut résoudre son affaire en même temps que lui.

Je ne vous le cacherai pas plus longtemps, J'ADORE les romans de Hervé Commère. J'aime énormément sa manière de relater les événements pour les rendre réalistes, crédibles et pour nous permettre en tant que lecteur d'avoir la sensation d'être acteur dans le récit. Je me suis posée les mêmes questions que Mat au fil de ma lecture, j'ai eu envie de faire confiance à certains personnages, de creuser certains détails, de ne pas vouloir voir certains faits alors qu'ils étaient sous mes yeux.

Tout est donc réuni pour que la recette soit totalement réussie. Je savais que je passerai un excellent moment de lecture mais je vous le confirme donc, c'en est un. Je n'aime pas la violence gratuite que l'ont peut retrouver dans certains univers d'auteurs mais avec Hervé Commère rien n'est écrit au hasard et il n'a même pas besoin de mettre des coups et autres bagarres pour que les scènes soient marquantes, au contraire. Parfois certaines scènes sont psychologiquement très bien écrites et mises en avant pour nous donner matière à cogiter . Chaque élément compte et nous permet d'avancer au bon rythme. 

C'est un livre que vous ne voudrez pas quitter car il vous fera passer de certitudes aux doutes en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, vous aurez envie de bousculer certains personnages, d'en prendre d'autres dans vos bras et puis vous ressortirez de cet univers en vous disant une nouvelle fois que Hervé Commère vous a bien bluffé !

N'hésitez pas à découvrir ce roman et les autres car vous ne serez pas déçus !





Quelques infos sur l'auteur :



Hervé Commère est un écrivain français.
 Après des études de lettres, il devient barman, puis patron de bar.
 En 2009, il publie son premier livre "J’attraperai ta mort", puis "Les Ronds dans l’eau" (2011), lauréat du Prix marseillais du Polar 2011 et du Prix du Roman de la ville de Villepreux 2011.
Après "Le Deuxième Homme" paru chez Fleuve Éditions en 2012, "Imagine le reste" (2014), son quatrième roman, obtient le prix Plume de Cristal du Festival international du Film policier de Liège 2015.
"Ce qu'il nous faut, c'est un mort" (2016) est lauréat du prix Polars pourpres et du Prix de la ville de Mauves-sur-Loire en 2017.
 Hervé Commère vit et travaille à Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire