mercredi 31 juillet 2019

Poupette




Il y a quelques semaines j'ai proposé aux membres de mon groupe des "Cholecteurs" de me transmettre une photo de leur choix.

Exercice pas si simple mais que j'ai envie de tenter.


J'ai donc choisi cette photo que Karine a proposé. 
Choix peu anodin en ce 31 juillet...



 
Poupette  
(alias Jean-Michel pour cette photo car malheureusement je n'ai pas de photo d'elle là tout de suite)

Premier chat à mon actif !

J'aimais les chats avant mes quatorze ans je crois mais tu es la première à avoir pu intégrer la famille. 

Çà ne s'est pas fait sur un simple claquement de doigt, non il a fallu négocier un peu. 

Avec toi j'ai appris la valeur d'une parole, je te voulais, je t'assumais. 

Mais à mes yeux tu avais une grande valeur parce que je t'ai aidée à venir au monde, j'ai été là dès que tu as ouvert les yeux et je ne pouvais pas te laisser en proie à un destin funeste. Alors j'ai argumenté, j'ai promis et pas peu fière j'ai gagné !

Pas difficile de promettre, tu avais tout pour plaire : une petite bouille de chaton toute mignonne ça aide.

J'ai aussi appris avec toi qu'être maman c'est faire des compromis, des concessions et que je me devais être à la hauteur de la confiance que maman avait mis à l'intérieur de moi !

Ensemble, on a arpenté la vie, j'y connaissais rien en chat alors j'ai découvert. 

J'aime les chats parce qu'ils sont parfois indomptables et pourtant je les trouve fidèles, tu avais ton caractère mais c'est aussi ce qui te rendait unique. Oui, car comment te différencier d'un autre chat européen simplement avec ta robe tigrée grise ? 

Tes yeux peut-être...

Parfois on se dit que nos animaux seront là pour longtemps et puis parfois la vie prend un autre chemin. 

Sur ce chemin, tu m'as bien fait grandir parce que je ne pensais pas devoir te quitter si tôt.

J'ai eu d'autres chats depuis et toujours j'ai assumé jusqu'au bout lorsqu'il a fallu le faire mais toujours je garde en mémoire leurs regards. Ils sont puissants, majestueux et tellement envoûtants ! 

Et puis ceux qui composent aujourd'hui ma famille sont tous là pour une raison, chacun mérite son texte parce qu'ils sont inspirants et leur histoire est chaque fois bien différente.

Lorsque je suis près de vous, la vie semble tellement plus douce.

Quand tu as un chat, ta vie prend une tournure singulière.
Tu vas mal, câline ton chat !
Tu vas bien, câline ton chat !
Tu as une bonne nouvelle, couvre ton chat de bisous !
Tu as une mauvaise nouvelle, sèche tes larmes dans son cou !
Tu as un secret à ne pas répéter, dis-le à ton chat, il saura se taire !

Un chat vous accompagne toute la vie et jusqu'à l'infini car je les soupçonne de se passer le mot l'un l'autre pour que jamais ne manque chez nous la douce musique de leurs ronronnements. 

J'ai choisi d'écrire aujourd'hui sur celle qui fut la pionnière dans mon éducation féline parce qu'elle aurait eu 20 ans et que je n'avais encore jamais pris le temps d'écrire sur ceux qui par monts et par vaux sont là, uniques et irremplaçables. 

Ce ne sont que des animaux pour certains... pour moi ils font partie de ces signes que la vie nous envoie.

Rien n'est hasard dans la vie, tout a un sens !



Violaine




Aucun commentaire:

Publier un commentaire