jeudi 1 août 2019

Comme un enfant qui joue tout seul


Détails :
Auteur : Alain Cadéo
Nombre de pages : 202
Edition : La Trace
Genre : Contemporain


Résumé :
Il faut peut-être des millénaires de gestation
pour fabriquer une Rencontre…
Un sacré coup de pouce du destin pour la favoriser…
Un seul instant pour s’en saisir…
Une seule seconde pour passer simplement à côté. Raphaël, Elena… ou le destin croisé de deux âmes errantes. Il y a ainsi, toujours, si vous cherchez,
aussi minime, aussi lointaine soit-elle,
une histoire en commun entre deux êtres
qui finissent par se trouver…

Mon avis :

Oser aller renouer avec son enfance, son passé, ses failles, ses souvenirs, ce n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît.

Raphaël, sur un coup de tête, décide qu'il est temps. Il se met en route vers son destin sans se douter un seul instant que ce sera la plus grande décision de sa vie. Sur ce chemin nous le suivons à chaque pas. Il est lui, il est nous, il est tout adulte qui un jour cherche des réponses à ses questions d'enfants. 

Le résumé évoque la Rencontre, celle qu'on attend parfois toute sa vie. Effectivement, Raphaël est en quête de sens dans ce qu'il a fait, ce qu'il ressent et ce qu'il envisage. Des hommes, des femmes vont jalonner son parcours car ils sont en quelque sorte des éclaireurs. 

C'est ainsi que porté par les mots de l'auteur nous laissons entrer en nous la douce mélodie des âmes. Chaque pensée, chaque idée, chaque envie est exprimée avec beaucoup de pudeur, de douceur. C'est une des principales caractéristiques de Alain Cadéo que de manier la langue française avec panache et brio.

De nouveau j'ai aimé son ouvrage. Chaque livre est différent mais ils forment un ensemble cohérent autour des sentiments humains, ils laissent une empreinte remplie de respect, d'admiration pour cette écriture, pour ces choix narratifs. 

C'est une histoire qu'il faut lire en ayant vraiment un temps pour elle. Les mots doivent être lus, appréciés, savourés et une fois démarré les pages se tournent toutes seules, elles nous emportent dans un ailleurs entre la terre et le ciel.

Je reste profondément attachée aux deux premiers textes que j'ai lu et en reprenant mes avis, je me rends compte qu'à nouveau avec ce titre, je suis incapable de déterminer un genre précis. En fait, je crois que l'auteur a inventé le style "Alain Cadéo". C'est assez particulier car cela suppose une maîtrise parfaite de la langue, un fond qui tient la route mais l'exercice est très réussi.

Je remercie Alain et Martine Cadéo de toujours penser à moi pour la sortie d'un nouvel ouvrage. 

Une très jolie lecture que je vous conseille !


Quelques infos sur l'auteur : 


Alain Cadéo a écrit plusieurs romans dont "Stanislas premier prix Marcel Pagnol « « Le mangeur de Peur", "Les anges disparaissent", "La corne de Dieu" «  le ciel au ventre » «  l’ocean vertical «  Fin « » macadam épitaphe » « les voix de brume »des textes pour le théâtre.

En 2015, il publie "Zoé" au Mercure de France
En 2016 il publie "Chaque seconde est un murmure" au Mercure de France
Le 24 Novembre 2018 il publie au Editions La Trace « Des mots de contrebande »
Un recueil de textes inédits.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire