jeudi 7 mars 2019

J'ai du rêver trop fort


Couverture J'ai dû rêver trop fort

Détails :
Auteur : Michel Bussi
Nombre de pages : 480
Editions : Presses de la cité
Genre : Contemporain


Résumé :
Les plus belles histoires d'amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu'il n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s'évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu'on peut remonter le temps ?





Mon avis :
J'ai du rêver trop fort !




Ce titre interpelle car rêver est plutôt synonyme de plaisir alors y associer la puissance serait signe de plaisir intense voire extrême ?


Vous comprendrez donc l'impatience que j'avais de plonger dans ce livre.


Michel Bussi est un auteur qui aime nous emmener en voyage. Alors je suis partie à la rencontre de Nathalie en ayant préparé aussi ma valise. Bon je n'avais pas idée que le voyage serait si court étant donné que je n'ai pu lâcher le livre. Il faut dire qu'il démarrait très fort :



Je cite très souvent cette adage disant "qu'on ne rencontre pas les gens par hasard, qu'ils sont destinés à entrer dans nos vies pour une raison". Michel Bussi doit aussi s'en servir et y croire car il va nous proposer une histoire dans laquelle on retrouve cette idée en trame de fond.

N'enlevez jamais de votre esprit les différents signes qui vont être distillés dans le roman. Peut-être que cela vous permettra de trouver la solution à l'énigme plus tôt que moi.

Nathalie est une hôtesse de l'air expérimentée car à l'arrivée de la cinquantaine elle exerce toujours son métier avec beaucoup d'enthousiasme.. Elle voyage donc très souvent et cela lui permet de se construire une foule de souvenirs. Parmi eux se glisse des souvenirs inoubliables mais qu'elle pensait garder dans son jardin secret jusqu'à la fin de sa vie. SAUF que le destin s'en mêle.

Il s'en mêle tellement que nous aussi en tant que lecteurs nous allons avoir l'impression de revivre avec Nathalie son voyage d'il y a 20 ans.

Comment peut-on avoir autant de coïncidences en si peu de temps et qu'aucun détail ne soit omis ?

Une période trouble va alors mettre Nathalie en émoi et va lui faire prendre conscience que malgré les années, les actes peuvent toujours avoir des conséquences.

Ce qui semble si facile au début de l'histoire va gagner en profondeur au fil des pages et nous faire (re)découvrir que tout être ou toute chose est manipulable.

J'ai été complètement absorbée par ce roman que j'ai lu d'une traite. Les thèmes m'ont beaucoup plu entre voyage, souvenirs, manipulation, suspens et amour, tout est réuni pour que la lecture soit des plus agréables.

Le mélange entre les faits, les sentiments à deux époques distinctes me paraissent tellement spontanés que je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Et puis, j'avais la curiosité de savoir où nous allions nous retrouver alors je ne voulais pas le quitter et je n'avais de cesse de vouloir protéger Nathalie tout en essayant de percer son secret.

J'ai ressenti une fluidité importante dans l'enchaînement du récit qui me fait confirmer que ce qu'écrit Michel Bussi vaut le détour à chaque fois. J'aime les récits où le passé et le présent sont imbriqués car ils sont souvent la démonstration que tout compte dans nos vies même si sur l'instant nous n'y pensons pas.


Voilà je crois que j'ai réussi à trouver les mots pour vous dire que j'ai passé un excellent moment à lire ce livre.

Petit aparté totalement perso : en recevant ce livre en cadeau j'y ai vu un symbole… le symbole que ce que j'ai démarré il y a 20 ans avec la lecture d'une certaine série prend avec ce livre tout son sens. C'est aussi une fois de plus la preuve qu'on ne rencontre pas les gens par hasard …


Quelques infos sur l'auteur :





Suivez le lien pour en apprendre plus sur Michel Bussi













Aucun commentaire:

Publier un commentaire