mercredi 28 février 2018

Liberté je dessine ton visage




Détails :

Auteur : Oliver Tarassot
Nombre de pages : 388
Editions : Auto-édition
Genre : Contemporain


Résumé :
Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est médecin urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière. Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'Etat Islamique. De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de La Liberté.



Mon avis :
Liberté, je dessine ton visage !

Le titre est terriblement accrocheur car il fait référence à ce que chaque être humain recherche le plus : naître et vivre LIBRE !

Il ne m'en a pas fallu plus pour être tentée par la lecture de ce livre. Je suis particulièrement sensible aux maux (mots) qui évoquent notre symbole de Liberté.

L'auteur nous entraine donc dans un contexte particulier aux côtés de son héros, Charlie, reporter de guerre en Syrie et de sa compagne, Julie, médecin urgentiste à Paris. Ils sont très impliqués dans leurs métiers et parviennent malgré tout à conserver pour leur couple une authenticité qui nous fait les aimer de suite.

Ce roman ne peut pas vous laisser insensible. Il est unique en son genre et d'ailleurs j'ai beaucoup de mal à le classer dans un style précis mais ce n'est pas pour déplaire, au contraire ! Sortir de ma zone de confort en tant que lectrice est un exercice que j'aime énormément car il oblige à rester en alerte sur ce qu'on lit et ce qu'on ressent !

Charlie est un héros blessé, touché par ce qui se passe dans le monde et à sa façon il souhaite rendre compte, il n'hésite pas à prendre des risques pour qu'ensuite la population puisse être sensibilisée aux tristes réalités qui alimentent régulièrement nos médias. MAIS Charlie n'est pas un héros qui veut faire pleurer dans les foyers, il veut avant tout mettre en avant l'espoir, le courage et l'optimisme !


Et chaque personnage présent dans ce roman porte aussi un message et donne à réfléchir aux lecteurs. On ne lit pas ce livre comme un roman léger, comme un livre qui une fois refermé laisse un vague souvenir qui s'étiole au fil du temps. Ce livre marque et ne peut s'oublier.

J'ai remarqué avec plaisir que l'auteur a un vocabulaire passionnant. Je pense que le roman est riche aussi du fait d'une documentation précise et concrète, ce qui se ressent dans l'écriture.

Olivier Tarassot a mis la barre très haute pour un premier roman et il mérite une place remarquable dans la littérature contemporaine.

J'ai refermé le livre en ayant le sentiment d'avoir lu un ouvrage important pour notre histoire collective et je me suis même demandée un instant si l'auteur n'avait pas été directement concerné par les événements tragiques vécus dans notre pays tant son écriture était précise et les faits décrits avec des détails minutieux.

Et puis en toile de fond j'ai perçu également la trace de ce qui peut sauver notre humanité pour peu qu'on y fasse attention : l'amour ! 
Mais pas seulement l'amour conjugal car ici nous avons Charlie et Julie qui forment un duo singulier et en parallèle j'ai retenu et été convaincue par l'amour porté à son prochain par chaque protagoniste.

Je vous ai prévenu, Olivier Tarassot, propose un roman coup de poing avec beaucoup d'amour et de passion !

J'ai la sensation que nous n'avons pas fini d'entendre parler de ce roman mais aussi et surtout de son auteur, Olivier Tarassot, qui j'espère continuera sur sa lancée et nous proposera d'autres ouvrages de cette qualité.


COUP DE COEUR !




Quelques infos sur l'auteur



Olivier Tarassot vit dans le Finistère en Bretagne depuis quelques années et travaille dans la commune de Combrit Sainte-Marine.
Amoureux de littérature, il écrit depuis longtemps des poésies, des textes de chansons et aussi des chroniques pour des auteurs. Il est père de trois enfants.
"Liberté, je dessine ton visage" (2017) est son premier roman.

Twitter : https://twitter.com/oliviertarassot

Aucun commentaire:

Publier un commentaire