mardi 25 juin 2019

Les larmes de Shiva




Détails :
Auteur : César Mallorqui

Nombre de pages :253
Edition : Michel Lafon
Genre : Jeunes adultes ? Fantasy ?


Résumé :



« Tout a commencé par une énigme : le mystère d’un collier d’une valeur inestimable, égaré durant sept décennies. Les Larmes de Shiva. Il donna lieu à des vengeances terribles, à des amours interdites, et à d’étranges disparitions. »
Cet été, Javier, 15 ans, est envoyé dans la villa de sa tante. Là-bas, il y découvre l’histoire de son aïeule, Beatriz. Disparue soixante-dix ans auparavant, la veille de son mariage, elle a emporté avec elle les Larmes de Shiva, déclenchant une querelle familiale sans précédent. Lorsque le fantôme de son ancêtre lui apparaît, Javier est prêt à tout pour enfin rétablir la vérité… une vérité que l’on a voulu faire taire à jamais.

Mon avis :

"Les larmes de Shiva" est un roman qui m'a attiré par sa couverture d'abord, sombre mais qui emmène vers la lumière, le ciel s'éclaircit alors que le sol reste bien foncé… Intéressant !

Nous rencontrons Javier, un jeune garçon de 15 ans. Il sera notre héros et la narration sera portée autour de lui. Son papa, suite à des problèmes de santé doit rester chez lui sans contaminer personne. C'est ainsi que Javier partira chez sa tante en vacances. Il n'a pas vu souvent ses cousines et appréhende un peu ce séjour. Une fois sur place, il devra apprendre à connaître les habitudes de sa famille et les personnes qui la compose. Ce qui apportera du piment pour les vacances de Javier sera son aïeule, Beatriz Oregon. C'est elle qui est à l'origine, selon ses contemporains, des problèmes de la famille Oregon.

Le mystère est entier autour de cette femme dont personne ne veut plus parler. Il s'épaissira encore plus lorsque Javier entendra parler des "Larmes de Shiva".

Ainsi il partira à la reconquête de sa famille et ce qui lui semblait un été fade deviendra un été dont il gardera un souvenir inoubliable.

Dès le départ je me suis sentie à l'aise dans ce roman parce que j'y voyais l'Espagne, la détente agrémentée d'un mystère. Et puis le jeune Javier est très mature pour son âge. J'ai parfois eu la sensation qu'il était même adulte dans sa réflexion, dans son vocabulaire.

Il est assez difficile de placer directement ce roman dans une catégorie. Je le vois parfois en jeunesse, mais aussi en fantasy. Je l'ai trouvé à la hauteur pour la partie mystérieuse avec un soupçon de paranormal. Il est très bien écrit et le vocabulaire est riche sans être incompréhensible donc parfaitement adapté à un lectorat "jeune adulte".

J'ai beaucoup apprécié le lien entre Javier et Violeta parce qu'il est singulier. Rien n'est gagné d'avance entre eux et il paraît même improbable qu'il évolue au cours du récit et pourtant ce sera l'aspect auquel on portera le moins d'attention pendant une partie de la lecture. Par contre, la fin m'a surprise, choquée pourrait être même adaptée ;)

Chaque membre de la famille a sa particularité et je trouve que la mise en avant du lien familial passant par la musique, la littérature, les arts, les inventions, les discussions est symbolique.
Même si l'époque ne s'y prête pas il n'est nullement question de conserver un objet, fabriqué par l'oncle Luis, qui avalerait le cerveau. Cela mérite réflexion lorsque l'on compare 1969 avec 2019 !!

Dans l'ensemble c'est une lecture qui n'a pas de rebondissements exceptionnels mais je crois que cela correspond à l'esprit espagnol. Le rythme de la lecture suit une journée type… beaucoup d'activités le matin et l'après-midi place aux réflexions, à la méditation sur l'action à mener, au repos parmi les siens...

C'est une lecture que j'ai trouvé agréable pour le dépaysement, le mystère autour de Beatriz Oregon. Je ne suis pas sur que cela restera une lecture inoubliable mais je pense qu'elle mérite sa place dans vos lectures d'été pour vous détendre, changer de paysages... !




Quelques infos sur l'auteur :




César Mallorquí est un écrivain espagnol, auteur de roman fantastique et de science fiction, mais aussi journaliste et animateur radio.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire