mercredi 22 mai 2019

La petite poule qui voulait voir la mer




Détails :
Auteur :Christian Jolibois et Christian Heinrich

Nombre de pages : 48
Edition : Pocket jeunesse
Genre : Jeunesse


Résumé :

"Pondre, toujours pondre! Il n'y a pas que ça dans la vie! Moi, je veux voir la mer!" s'écrie Carméla, la petite poule blanche. Son père, le coq, n'a jamais rien entendu d'aussi fou. "File au nid", ordonne-t-il à la poulette. Mais Carméla n'arrive pas à s'endormir…

 
Mon avis :
Nous avions acheté ce livre avec Romane il y a déjà quelques temps et puis nous ne l'avions encore pas lu (quoi comment ça ? Romane a aussi une PAL ???).   
 
L'occasion s'est présentée d'elle-même par l'intermédiaire de la maîtresse qui a demandé à ce que les enfants lisent ce livre. Romane était fière de dire qu'elle l'avait déjà à la maison (moi aussi un petit peu… au moins sur l'aspect langue française nous devrions être calés à défaut de l'être sur les soustractions ;) ).


Nous voila donc parties à la découverte de Carmela, la petite poule blanche. Carmela elle rêve d'être plus libre qu'elle ne l'est. Elle veut choisir sa vie. Mais quand on est une petite poule on suit ce que son papa ordonne et puis c'est tout.


Une histoire touchante avec un joli message autour de notre personnalité, nos choix et puis sur la découverte du monde.


J'ai aussi aimé le graphisme, les dessins et cette petite poule Carmela et ensuite son petit Carmelito sont tellement mignons…


Je suis ravie que Romane l'ait lu dans le cadre de l'école car elle a pu découvrir une série qui lui plaît et qui est bien adaptée aussi à son âge.


Ce matin avant d'écrire mon avis je lui ai demandé de me dire ce qu'elle a pensé de cette histoire. Elle m'a dit "j'adore Carmela car elle fait plein de choses et j'aime bien les poules comme elle. Il n'y a rien que j'ai pas aimé et j'ai envie de lire les autres. On a parlé de Carmela à l'école et c'était trop bien".


J'ai deux autres livres de cette série à la maison et je pense sincèrement que nous allons les lire avec beaucoup de plaisir. J'ai découvert que dans chaque ouvrage des petites poules il y avait la représentation d'une oeuvre célèbre et donc la référence à un artiste.


Une très jolie découverte pour laquelle j'ai eu envie aussi de creuser et de faire ma curieuse sur le net pour aider Romane à mieux anticiper / appréhender sa lecture.

Quelques infos sur l'auteur :


Christian Jolibois est un acteur, metteur en scène, dramaturge et auteur de livres pour la jeunesse.
À 17 ans, il suit des cours de théâtre et obtient un 1er prix de Comédie au conservatoire de Saint-Maur. Atteint très tôt par le virus du théâtre, il a la chance de rencontrer des professeurs et metteurs en scène qui vont l'aider à maîtriser son tempérament de chien fou et trouver sa voie en jouant la comédie. Il interprète les grands maîtres et les modernes : Molière, Beaumarchais, Feydeau, Courteline, Tardieu, Ionesco, Arrabal, Queneau... Puis, il fait un long crochet par la télévision.
Parallèlement, il écrit ses premières pièces (Tiens, j'suis ficelé sur les rails, La Rapière et l'édredon).
 Devenu papa, il découvre le roman pour la jeunesse et s'y jette avec passion (Une dizaine de titres parus ainsi que plusieurs pièces de théâtre pour enfants). A partir de 1989, son travail se tourne résolument vers l'enfance en créant une compagnie de théâtre jeune public. Il écrit et joue un premier spectacle à Paris: le Cafard en baskets qui sera joué plus de cinq cents fois.

Depuis, installé en Bourgogne, Christian Jolibois consacre son temps à l'écriture et à la rencontre des jeunes lecteurs et acteurs en herbe dans toute la France.
 Sa série d'albums pour la petite enfance intitulée "Les P'tites Poules" illustrée par Christian Heinrich rencontre un grand succès.
 Il est aussi le scénariste de deux séries BD, "Lucy Poids Plume" et "Tranche-Trognes artisan bourreau".



Christian Heinrich est illustrateur français.
 Il a suivi les cours de l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, où il enseigne aujourd'hui.
 Les albums pour enfants des P'tites Poules, qu'il a pondus avec son acolyte Christian Jolibois, se sont vendus à plus de 800 000 exemplaires.
Alsacien, il vit et dessine à Schiltigheim.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire