lundi 6 mai 2019

Le voyage de Marcel Grob






Détails :
Auteurs : Philippe Collin et Sébastien Goethals

Nombre de pages : 192
Edition : Futuropolis
Genre : Bande dessinée


Résumé :



11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l'interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n'était pas volontaire pour se battre mais il n'avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu'il n'a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d'un "malgré nous", kidnappé en 1944, forcé d'aller combattre en Italie, au sein d'une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l'amènera à Marzabotto, au bout de l'enfer… 

Mon avis :

Bd découverte grâce à lecteurs.com car je ne connaissais pas du tout ni l'auteur, ni le dessinateur. En revanche le sujet m'intéressait beaucoup, j'aime comprendre ce qui a pu se passer durant une période particulière de notre Histoire mondiale : la Seconde guerre mondiale.

Dans cet ouvrage, nous allons apprendre beaucoup de choses sur une catégorie de personnes de cette période "Les Malgré-nous". Ce sont des jeunes enrôles par obligation dans l'armée mais qui de base n'avait rien demandé. Ils n'ont pas forcément tous la capacité de se rebeller et de toute façon à quoi bon puisque la fin serait fatale.

C'est ainsi que nous entrons dans la vie de Marcel Grob.

Je pense qu'il aurait aimé passer au travers de cette sombre histoire mais voilà le destin s'en est mêlé. Il va devoir affronter de vieux démons et faire face à son histoire.

Dans la BD nous assistons à une sorte de procès presque en huis clos car seul un juge, l'accusé et la greffière sont présents. Nous basculerons aisément du présent au passé par un changement dans les teintes des planches notamment.

L'objectif de ce livre est de démontrer jusqu'à quel point les "Malgré-nous" n'avaient rien demandé. Alors pour cela le juge qui fait face à Marcel Grob va le pousser dans ses retranchements.

C'est presque douloureux en fait car dès le début j'ai ressenti de l'empathie pour ce monsieur et puis rapidement on voit où nous mène la vérité alors l'acharnement du juge est aberrant par moments.

Mais c'est aussi cela la force du livre puisque justement rien n'est laissé au hasard.

J'ai aimé cette BD car la force du propos est bien présente et s'ancre bien en tête puisqu'en plus il s'agit d'une histoire vraie (M. Grob n'est autre que l'oncle de Philippe Collin). Ensuite, les dessins sont très bien réalisés, juste un petit bémol sur certains passages où j'ai eu du mal à distinguer qui était qui mais cela s'estompe très vite. Et puis le livre est enrichi d'explications à la fin et cela ajoute un intérêt supplémentaire que l'on soit attiré ou non par cette période historique.

Je suis donc ravie d'avoir pu découvrir un autre aspect de notre passé qui me donne de nouveaux horizons sur l'humain également.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire