mercredi 24 octobre 2018

Les voisins du 9




Détails :
Auteur : Felicity Everett
Nombre de pages : 286
Editions : Harper Collins
Genre : Thriller


Résumé :
Sara, mère de famille s’ennuie dans sa vie bourgeoise et monotone. Aussi l’emménagement, dans son petit quartier londonien, d’un nouveau couple bobo à souhait, est accueilli chaleureusement. Invitée à la crémaillère de leurs nouveaux voisins, Sara et son mari sont fascinés. Tant de charisme, de spontanéité et de talent chez ces artistes tout juste revenu d’Espagne. Lou et Gavin sont simplement… irrésistibles. Au contact de Lou, Sara commence progressivement à changer. Bienveillance ou jalousie, amitié ou obsession, confiance ou trahison. La frontière est mince et la rue facile à traverser.






Mon avis :


Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un thriller, alors lorsque Babelio a proposé ce livre en opération Masse critique je l'ai sélectionné et j'ai été choisie, super !



Une histoire de voisinage pouvait que me plaire puisque j'avais lu "Les nouveaux voisins" au printemps et que j'en avais un bon souvenir.



Alors repartons dans ce quartier en apparence paisible et plutôt bienveillant, à tel point que certaines femmes du voisinage s'ennuient. Aussi, l'arrivée d'un couple dans le quartier ne peut que donner du piment au quotidien. En plus les "nouveaux" sont plutôt différents des gens déjà présents, artistes dans leur tête et dans leur vie, un côté cool dans la gestion matérielle de leurs biens etc...



Tout pour plaire à Sara finalement qui n'attendait que ça pour agrémenter sa vie. Elle va d'ailleurs se faire rapidement amie avec Lou et à partir de ce moment j'ai hésité entre la trouver jalouse ou simplement admirative d'un mode de vie qui n'est pas le sien !


C'est un roman qui m'a plu car il est dans la catégorie thriller mais il ne m'a pas fait peur plus que ça donc pour mes nerfs c'était très bien.


L'écriture est plutôt très agréable et le roman se lit donc rapidement. Les thèmes évoqués sont intéressants, la perception de l'Autre quand il ne vit pas comme nous, le lien que a envie de créer etc.


Et puis il y a aussi le thème de la manipulation. A quel moment devenons-nous manipulateur ? Comment échapper aux griffes de telles personnes ?  Je trouve souvent que les auteurs font du bon travail dans ce domaine. L'art de manipuler est un art qui se développe tellement dans nos sociétés que disséquer et romancer cet aspect de la personnalité est un exercice pas si évident. Ici, Felicity Everett le fait très bien et elle aurait même pu pousser le vice encore plus loin.


L'ensemble de l'ouvrage est cohérent mais sans grande originalité non plus, les actions et rebondissements ne sont pas spectaculaires et c'est là le bémol de ce livre. C'est une découverte sympa mais qui ne m'a pas mis le cœur à l'envers !



Quelques infos sur l'auteur :




Felicity Everett a grandi à Manchester et a fréquenté l'Université de Sussex. Après un début de carrière dans l’édition pour enfants et la rédaction à la pige, qui a produit plus de vingt-cinq œuvres de fiction et non-fiction pour enfants, le premier roman pour adultes de Felicity, The Story of Us, a été publié en 2011
Source : Babelio

Aucun commentaire:

Publier un commentaire