jeudi 25 octobre 2018

Juste de l'autre côté de la mer


Détails :
Auteur : Ingrid Thobois
Nombre de pages : 271
Editions : Bayard
Genre : Jeunesse


Résumé :
Chaque printemps, depuis plus de dix ans, Eric, le parisien, passe une semaine au Maroc dans la vallée idyllique du Dadès, au sein de sa famille de cœoeur. Il partage des moments chaleureux avec Kenza et ses jumeaux de 14 ans, Mehdi et Lilia. Eric est un peu le père que ces derniers, qui ont grandi sous le signe de l'Amour, du rire et de la liberté, n'ont jamais eu. Mais cette année, Eric trouve l'’atmosphère pesante. Un nouvel imam est arrivé, et tous les prétextes sont bons pour réduire les libertés individuelles, et diffuser des messages religieux. Quant à Mehdi, il semble plus distant, plus taciturne. Il aimerait quitter le Maroc pour découvrir d'autres horizons. Il rêve d'’Europe. Lilia, joyeuse et rebelle, est devenue une belle adolescente. Quand Eric repart, il comprend, impuissant, que la vallée du Dadès est en train de changer….

Un roman sobre, pudique et poétique qui relate le destin de deux frères et sœur adolescents marqués par les aléas de la vie, et la montée du fondamentalisme.






Mon avis :
Je déroge un peu à la règle du "mercredi jeunesse" pour en faire un "jeudi je lis ce qui me plaît".


Alors que l'été indien se termine pour nous, je vous invite à plonger dans l'univers du Maroc. En premier lieu vous y trouverez le soleil, la chaleur et l'authenticité du paysage.


Ensuite, vous entrerez dans une famille fortement soudée où Kenza la mère de famille gère et élève seule ses deux jumeaux adolescents, Lilia et Mehdi.
Elle est seule suite à la perte de son mari quelques années auparavant. Mais Kenza a une attitude positive que rien ne peut amoindrir et elle a su rebondir suite à cet événement très douloureux. Elle est entourée d'un couple d'amis qui font quasiment partie de la famille.


Et puis, il y a Eric. C'est un français qui a trouvé dans le foyer de Kenza la bienveillance, la bonté et la gentillesse. Il revient tous les ans voir ses amis si chers à son cœur.


Au fil du temps des changements se sont produits au Maroc et si chacun s'en rend compte, chacun espère aussi que ça ne changera rien dans leur quotidien. Après tout ils sont éloignés des grandes villes et donc leurs habitudes ne méritent pas qu'on les bousculent.


Sauf que ça ne se passe jamais comme ça dans la vraie vie. Et Ingrid Thobois est malheureusement obligée de nous décrire au plus près de la réalité ce qui arrive parfois et qui rend la vie si dure.


Lilia et Mehdi ont tout à construire mais ce qui est encore malléable pour eux c'est leur esprit. Selon les rencontres et les promesses, les deux ados vont prendre des décisions bien différentes. C'est toute leur jeunesse que l'on suit !


J'ai été touchée par ce roman !


Lilia est celle qui m'a le plus embarquée dans ce livre. L'attachement est intense pour cette jeune adolescente. Certains passages du livre sont très émouvants.
Tout est remis en cause dans cet ouvrage, nous sommes dans un pays qui a encore besoin d'évoluer, notamment sur la condition féminine et sur la transmission d'idées. Le portrait dépeint est assez sombre en fait car il met en scène des événements douloureux, tragiques pour les deux ados.


Et pourtant ce roman est bien plus que ça ! Il est aussi touchant qu'il est lumineux. Lilia représente l'avenir, la confiance, la patience, le courage et la persévérance. Je pense qu'elle sera une femme mentalement très forte!


Si je parle de Lilia en tant que femme c'est que j'aimerais énormément que l'auteure décide de raconter la suite de la vie de Lilia.


Si je dois donner un petit bémol il porte sur Eric, j'aurais adoré savoir comment il aurait évolué dans la crise que traverse la famille de Kenza...


La fin est perturbante car elle ramène aussi à la réalité du sort des migrants et on termine en se demandant comment nous aurions fait ? Aurions-nous eu assez de force pour rendre à Mehdi ses idées d'enfants, l'écarter du danger ?


Vous l'aurez compris, ce livre est vraiment une très très belle découverte. J'ai été surprise d'ailleurs car je ne m'attendais pas à cela. J'aime les romans jeunesse et j'aime quand ils sont le reflet de notre "vraie" société car je pense que les jeunes ont besoin d'être confrontés aussi à ce qui peut se passer ailleurs.


Ce livre répond tout à fait à mes critères en terme de qualité, de réflexion et également d'optimisme. Ingrid Thobois donne aux lecteurs la chance de se dire qu'un meilleur est possible et cela porte un message fort d'espoir et de confiance en l'avenir.






Quelques infos sur l'auteur :




Ingrid Thobois est une romancière française.
 Après des études de langues et de lettres, elle part enseigner le Français à l’étranger, notamment en Afghanistan et en Indonésie.
Elle fait également des reportages pour la presse et la radio en Iran et à Haïti.
Elle publie chez Phébus "Le roi d’Afghanistan ne nous a pas mariés" et reçoit en 2007 le prix du Premier Roman.
Son roman "Sollicciano", publié aux éditions Zulma, a reçu le prix Thyde Monier en 2011.
Toujours sous le nom d’Ingrid Thobois, elle écrit pour la jeunesse chez Thierry Magnier et Rue du monde : "Tao et Léo" publié en 2011 a reçu le Prix des écoliers Opalivres et "Nassim et Nassima", publié en 2009 a reçu le Prix des Enfants du Livre 2011 du Festival du Livre de Jeunesse Midi-Pyrénées de Saint-Orens, le Prix 2011 des lecteurs de Rillieux-la-Pape, le Prix littéraire jeunesse de Lire en Braconne 2011 et le Prix de bronze des grignoteurs Ruralivres 2011.
Elle a publié également "Le Plancher de Jeannot" (Qui Vive, 2015) ainsi que "Miss Sarajevo" (2018).
 Sous le nom de Djaan elle publie "Si tu me tues, je te tue" (Oskar, 2012).

site officiel : http://www.ingridthobois.com/

Source : Babelio

Aucun commentaire:

Publier un commentaire