mercredi 19 septembre 2018

Le sourire de Ruth




Détails :
Auteur : Fabienne Blanchut
Illustratrice : Caroline Hesnard
Nombre de pages : 48
Editions : Albin Michel jeunesse
Genre : jeunesse


Résumé :
En allant acheter des bonbons à la boulangerie, Emma rencontre une vieille dame un peu confuse qui se comporte comme une petite fille. Que lui arrive-t-il ? À la faveur d’une journée pluvieuse, Emma va découvrir que la vieille dame est malade et qu’elle la confond avec l’une de ses amies d’enfance. Emma décide alors de faire ce qu’elle fait de mieux : rendre les gens heureux ! Avec l’aide de Loustic, elle ensoleillera la vie de Ruth en l’écoutant raconter ses souvenirs, y compris les plus durs. À partir de 7 ans






Mon avis :
Lorsque j'ai découvert cette série pour les enfants j'ai eu un coup de foudre.
J'ai trouvé les personnages de Emma et Loustic tellement attachants et réalistes que je ne pouvais que succomber à leur charme.



Mais Emma et Loustic ne sont pas là juste pour faire jolis...Non, ils sont là pour raconter la vraie vie, celle qui est belle mais aussi parfois celle qui est plus triste.

Dans ce 4ème épisode, nous découvrons Emma dans un nouveau rôle. Elle va prendre soin d'une dame âgée, Ruth, qui est un peu perdue. Elle la prendra sous son aile et fera en sorte de lui apporter de la douceur, des bons sentiments et du réconfort. Loustic est aussi de la partie pour aider son amie à accomplir sa mission.

Emma va découvrir que parfois la vie nous joue des tours et qu'il faut apprendre à les gérer. J'aime beaucoup l'expression "La vie ce n'est pas attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie". Je trouve qu'elle correspond exactement à l'esprit de ce volume des aventures de Emma et Loustic.

La santé de Ruth décline rapidement mais elle sera entourée de ce qui compte le plus : l'amour.

C'est une histoire qui n'a pas été si simple que cela à lire avec Romane car elle demande un peu de maturité pour comprendre de quoi il est question. Les thèmes abordés sont puissants pour de jeunes enfants : la maladie d'un proche et la seconde guerre mondiale.

Le texte proposé et les mots choisis par Fabienne Blanchut sont donc très importants pour que l'enfant puisse voir au-delà de ces thèmes. Je suis admirative de cette série car je trouve que les choix de dessins, de couleurs et le récit permettent d'aborder des sujets délicats avec une incroyable douceur.

Evidemment que la tristesse prend part à la lecture et ce n'est pas facile de répondre à toutes les questions des enfants mais j'ai beaucoup aimé ce support pour la discussion qui en a suivie avec Romane et pour apporter un joli exemple d'entraide et de lien intergénérationnel.

Cet épisode marque notre profond attachement pour cette série car c'est la vraie vie qui est mise en mots et en images et pas seulement l'aspect "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil".

J'ai souhaité publier mon avis aujourd'hui en petit clin d'oeil à cette grande dame, Marceline Loridan Ivens qui est partie rejoindre son amie dans ce pays imaginaire où je lui souhaite de trouver la paix…


Je recommande chaudement cette lecture, à deux ou tout seul à partir de 7 ans.




Quelques infos sur l'auteure et l'illustratrice :



Fabienne Blanchut (22 février 1974 à Grenoble en France) est une écrivaine de livres pour enfants et scénariste de télévision française.
Après une maîtrise d’histoire à l'Université de Grenoble, Fabienne "monte" à Paris. Elle entreprend un DEA de sciences sociales à Jussieu, mais ne trouvera finalement sa voie qu'après un DESS en audiovisuel et édition à la Sorbonne. En stage de fin d'études à TF1, elle reçoit une proposition d'emploi au CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Elle y restera un an avant d'être rappelée par TF1 qui lui propose le poste d'observatoire de la concurrence au service de la programmation. Elle commence alors à proposer divers projets d'émissions.
La littérature jeunesse lui tend alors les bras. Pendant deux ans, Fabienne a travaillé en tant que libraire à Bruxelles (Libraire Jeunesse Amstramgram). Depuis 2008, elle remplit des missions de conseil dans les media et pour différentes sociétés de productions télévisuelles (en Belgique et en France).

Parallèlement, elle conçoit des émissions pour la télévision (téléfilms, séries, programmes courts, magazines, documentaires). Actuellement, plusieurs de ses émissions « tournent » sur les antennes.




Caroline Hesnard a fait ses études à l'école Estienne puis aux  Arts décoratifs de Strasbourg. Illustratrice depuis 20 ans, elle travaille autant dans le secteur jeunesse (Balivernes, Fleurus, ...) que dans le secteur scolaire/parascolaire (Hachette international, Nathan,...) et de la presse jeunesse (Disney Presse, Milan Presse, ...).
Le personnage de Princesse Léa lui a été inspiré par sa petite nièce Nessy. C'est ainsi que débuta l'aventure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire