jeudi 1 juin 2017

La nuit, je mens






Détails :

Auteur : Cathy Galliègue
Nombre de pages : 217
Editions : Albin Michel
Genre : Contemporain


Résumé :
Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe… Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n’a jamais pu se résigner à son absence.
Au cœur de cet étrange ménage à trois qui s’installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ?

Un premier roman étrange et poignant où Cathy Galliègue explore avec subtilité l’inconscient de nos sentiments, de nos désirs, de nos âmes en peine… Jusqu’aux frontières de la folie.



Mon avis :
Trouver les mots, trouver les mots, trouver les mots ...

Ecrire sur une lecture qu'on a aimé c'est comme grimper l'Everest, il faut du temps, de la patience pour arriver à toucher du doigt les bons mots pour les bonnes émotions et faire ressentir ce qui parfois n'est pas exprimable...

Je vais tenter de le faire pour ce livre.

J'ai eu un coup de cœur déjà pour la couverture. Toute en sobriété avec des couleurs percutantes et ce visage de femme, doux, fin mais qui garde les yeux fermés, est-ce pour mieux rêver ?

Le texte ensuite...

Envoutant dès les premières lignes, une histoire d'amour particulière et particulièrement dérangeante. Comment faire face à la perte de son premier amour, unilatéral soit dit en passant, qui n'a jamais été si présent que depuis son décès...? Mathilde veut cacher en elle ce démon car il faut faire face à la vie...mais la nuit offre aux vannes du barrage de l'imagination une formidable perspective d'ouverture et ainsi le torrent d'émotions peut nous embarquer avec lui. Le réveil est forcément dur !

Mathilde va remettre en cause sa vie et ses convictions pour trouver la clé d'un renouveau mais quel sera le prix à payer pour avancer ?

Ce roman est tout sauf un roman léger...il vous prend de surprise !
On s'attend à une histoire qui finira bien mais nous ne sommes pas dans un conte de fées.
On imagine que Mathilde va finir par revenir à la réalité et reprendre le cours de sa vie normalement...mais on est pas dans un roman feel good.

On est dans un roman qui vous prend aux tripes parce qu'on voudrait la sortir de là Mathilde, et puis Gaspard est juste adorable, il ne mérite pas ce qui se passe et puis la sœur jumelle de Mathilde non plus, et puis la dolce vita italienne nous laisse croire que tout ira bien / mieux... et puis on se prend en pleine face, d'un coup d'un seul, cette fin qui te laisse pantois devant ton livre et qui te rappelle que la vie, c'est un cadeau UNIQUE. Un cadeau, on en prend soin !

Cathy Galliègue m'a énormément touchée car derrière son écriture, se cache les fragilités de l'âme, celles que parfois on aime / souhaite cacher pour tenter d'avancer sans que les autres perçoivent ce petit quelque chose qui se tapit au fond de l'esprit mais qui vient titiller dès qu'on approche de la zone sensible.

C'est un livre que j'ai lu tranquillement, il fait réfléchir et parfois heurte le petit mur qu'on s'est construit mais est-on prêt à le laisser se casser pour de bon ? Je n'ai pas pu le lire en étant entourée de bruits comme ça peut m'arriver !

C'est un livre à lire la nuit en fait ! Et à digérer entouré de ceux qu'on aime pour pouvoir savourer et laisser agir les mots / le message de Cathy.

Partager son avis sur un coup de cœur c'est prendre le risque qu'il ne fasse pas le même effet sur un autre lecteur, mais ce n'est pas grave... je le prends avec plaisir !

Quelques infos sur l'auteur




L'interview de Cathy c'est par



Cathy Galliègue a fait de multiples métiers. Après avoir lancé
le blog littéraire Latoileciree.Wordpress.com, elle anime depuis
septembre 2016, sur la chaîne de télévision Guyane 1 ère , une
émission littéraire quotidienne intitulée « des livres et vous ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire