mardi 13 juin 2017

Aux vents mauvais




Détails :

Auteur : Elena Piacentini
Nombre de pages : 392
Editions : Au-delà du raisonnable
Genre : Policier


Résumé :
Dans les caves d’une maison en démolition, la découverte d’un corps en position de gisant permet à Leoni de rouvrir un dossier de disparition.  Loin de Lille, les germes de la haine ont pris racine et tant pis pour l’illusion d’une campagne paisible. Le Corse est aspiré dans cette enquête avec le sentiment de perdre le contrôle des événements. Il n’est pas le seul, le lieutenant Thierry Muissen vacille et les destins des uns et des autres tourbillonnent, brassés entre passé et présent, à la merci d’un souffle puissant comme celui qui arracha Jean-Toussaint à sa terre et aux bras de Mamilouise pour le précipiter dans ceux de Marie-Eve. Que restera-t-il d’eux quand le rugissement des vents mauvais se sera tu ?



Mon avis :
Lorsque que régulièrement je vois passer des titres et le nom de l'auteur sur les réseaux, mon instinct me dit qu'il faut que je m'y arrête !



C'est notamment chose faite avec Elena Piacentini.


Ma petite touche d'originalité réside dans le fait que je commence à découvrir cette auteure par son dernier ouvrage, donc pas de comparaison possible.Mais j'ai la sensation que ça ne sera pas gênant.


On découvre donc qu'une jeune femme, Jessica, est décédée dans des circonstances étranges. L'enquête va démarrer et je me suis vite rendue compte que les personnages auront tous une place particulière. J'ai pensé que Pierre-Arsène Leoni serait celui qui tiendrait le rôle principal mais au fil de ma lecture, il n'en est rien. On va tour à tour découvrir que chacun aura son importance et surtout apportera des détails supplémentaires, ce qui construira l'intrigue.


Cette intrigue nous emmènera à Lille, en Corse et puis aussi sur l'île de la Réunion. Elena Piacentini évoque dans cet ouvrage un événement historique assez méconnu, celui de l'adoption d'enfant de la Réunion pour "repeupler" la métropole. (en cliquant ici, vous en saurez plus sur cet événement). Le racisme est aussi un thème prédominant dans le livre.


J'ai surement eu plus de mal à m'attacher à certains personnages du fait que je ne les connaissais pas mais c'est aussi cela qui donne envie de découvrir les ouvrages précédents.


L'écriture et le vocabulaire utilisés sont vraiment riches et confèrent au roman une stature de pointure en la matière ! En effet, l'auteure ne va pas dans tous les sens, elle explique et raconte de manière précise tout en étayant les sentiments de chacun mais laisse aussi au lecteur le soin de s'approprier chaque protagoniste en glissant quelques mystères.


C'est une belle découverte pour moi, un policier qui change et qui interpelle sur des sujets qui ont été ou qui sont d'actualité.







Quelques infos sur l'auteur



Elena Piacentini est une auteur de polars née en Corse, durant le dernier tiers du vingtième siècle. Elle y a passé toute son enfance et son adolescence, entre le maquis et les bras de sa grand-mère. L'une et l'autre lui ont appris le goût de la liberté, de la sincérité et de la pugnacité.

Ses études supérieures et sa vie professionnelle l'obligent à traverser la Méditerranée pour un périple toujours plus septentrional. Nice, puis la Normandie, Paris, et enfin Lille, où elle s'installe définitivement (si tant est que ce mot fasse partie de son vocabulaire) en 2003.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire