mardi 9 avril 2019

L'ivresse des libellules




Détails :
Auteur : Laure Manel
Nombre de pages : 378
Edition : Michel Lafon
Genre : Contemporain


Résumé :
Quatre couples d'amis dans la quarantaine décident de s'octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l'ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d'électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l'usure et la routine qui guettent les amoureux quand s'invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu'était leur vie lorsqu'ils ne l'étaient pas encore... Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l'implosion.






Mon avis :


Partir en vacances sans enfants, savourer les longues soirées d'été à refaire le monde entre potes, ne pas rouspéter, ne pas imaginer un programme spécial "jeunes", laisser de côté les responsabilités le temps de la pause estivale…
Programme alléchant ou programme angoissant pour certains.

En tout cas, c'est en Ardèche que Laure Manel nous propose de partir et suivre cette bande d'amis qui compte bien profiter de ces congés pour se reposer, faire la fête et buller au bord de la piscine. A cela près que si aucun grain de sable ne venait les embêter cela serait moins drôle.

Au début de ma lecture je pensais que les quatre couples étaient amis depuis de nombreuses années mais finalement ce n'est pas le cas. Les uns ont été remplacés par les autres et lorsque nous arrivons dans l'histoire, deux nouvelles personnes font leur apparition.

Au fur et à mesure que l'on tourne les pages on sent aussi la tension monter d'un cran. La première partie est une mise en appétit relativement calme mais elle permet de poser les personnages car étant donné le nombre il n'est pas toujours aisé de bien positionner tout le monde (mais ça c'est particulier à moi et mon défaut de ne pas retenir les prénoms).

Puis les rebondissements arrivent et remettent du piment dans les journées. La belle Valentine arrive pour passer le reste des vacances avec la grande équipe et assez facilement on imagine qu'elle sera le pivot central pour la deuxième partie. Finalement le grain de sable n'est pas si microscopique que ça …

La fin est plutôt rapide car les événements s'enchaînent et le rythme s'accélère presque d'un seul coup car tout le monde va être bousculé dans ses opinions, ses habitudes, ses croyances.

J'ai retrouvé l'écriture fluide et très agréable de Laure. J'ai beaucoup aimé les descriptions de l'environnement de nos vacanciers. J'ai eu peur en canoé, j'ai entendu le clapotis de l'eau, les plongeons, j'ai senti les odeurs de cuisine estivale.

Toutes ces sensations m'ont un peu quitté dans la deuxième partie pour laisser place aux rebondissements.

Ce n'est pas un roman où mes sensations ont été mises à rude épreuve et je ne crois pas que c'était l'objectif non plus. C'est une histoire qui est agréable, une scène de la vie qui met en avant l'amitié surtout. Rien d'exceptionnel en soi, c'est un livre tout doux qui raconte la vie en toute simplicité, le mélange des caractères, l'affirmation de soi, les choix de vie arrivé à la quarantaine etc !

C'est un livre qui est à mettre dans vos valises cet été pour vous détendre, passer un bon moment sans prise de tête et plutôt à sourire d'ailleurs, si vous vous reconnaissez dans les personnages et / ou si vous avez déjà vécu ce style de vacances.


 
Quelques infos sur l'auteure :






http://www.laure-manel-auteur.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire