vendredi 30 mars 2018

Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy (parceque Coco c'est déjà pris)




Détails :

Auteur : Blandine Chabot
Nombre de pages : 288
Editions : Le Cherche Midi
Genre : Contemporain


Résumé :
C’est dans un roman de Françoise Sagan emprunté à la bibliothèque que Catherine, jeune enseignante de français, trouve un marque-page bien particulier : le nom d’un homme – Jean-Philippe – et son numéro de téléphone, suivi de l’invitation « Appelle quand tu veux ». Célibataire mais aussi anéantie par sa dernière relation amoureuse, Catherine se lance dans un projet que son amie Margaux situe « à mi-chemin entre le plus fou des désespoirs et le plus admirable des espoirs ». Appeler ce Jean-Philippe. Si j’avais un perroquet je l’appellerais Jean-Guy (parce que Coco c’est déjà pris), c’est l’histoire d’une rencontre improbable, d’un chat nommé Luc, d’une collection de miroirs, d’une Bénédicte aux cheveux roux, d’une impératrice russe et d’une profonde aversion pour les chemises à manches courtes.




Mon avis :
Après deux lectures chargées en émotions il me fallait une lecture plus simple, plus "détente".

Je suis donc partie à la découverte de Catherine, jeune prof. Elle découvre un jour un marque-page dans un livre et ne sait si elle doit oser répondre à l'appel de cet inconnu qui a noté son numéro de téléphone dessus...

Et puis un jour elle ose et se lance à l'aventure. Aventure un peu farfelue par moment où l'on peine à reconnaître Catherine mais pourtant je voudrais bien parfois être comme elle, oser et réfléchir après.

La découverte de ce marque-pages abandonné va finalement changer et bouleverser la vie de Catherine et nous apprendrons à la connaître au travers de cette aventure, à la fois banale (ils se rencontrent etc...) mais aussi originale car il aura fallu une dose d'audace à notre personnage central pour se lancer.

Je misais beaucoup sur ma lecture pour sourire voire rire, me détendre et ne pas me prendre la tête. Au début du récit c'est ce que j'ai ressenti, Catherine est plutôt dynamique et l'on sent une jeune femme moderne en elle.

Et puis j'ai eu un moment de flottement car finalement le ton du livre est décalé et on a donc des scènes plus ou moins sans rapport parfois. A ce moment-là j'ai du relire des passages pour rentrer vraiment dans l'histoire.

Finalement c'est un roman qui est très bien écrit mais pour le lire il m'a fallu plus de réflexion que j'imaginais et je suis ressortie de ma lecture un peu mitigée.

J'ai trouvé l'écriture vraiment très bien et c'est ce qui permet aussi de lire rapidement le livre mais il m'a manqué quelque chose dans le fond pour être totalement empathique vis à vis de Catherine et de ce qui lui arrive.

Je me suis dit aussi que ce livre n'était pas fait pour faire réfléchir de manière intense et donc qu'il me fallait aussi mettre un bémol dans mon ressenti, peut-être pas le bon moment vraiment pour le découvrir.

Par contre, si vous recherchez une lecture plutôt rapide, "calme" et plutôt feel-good, lancez-vous dans ce roman sans hésiter et lâchez-prise !

Je remercie Le Cherche Midi et Babelio pour cette découverte.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire