mardi 27 mars 2018

Les déraisons




Détails :
Auteur : Odile d'Oultremont
Nombre de pages : 216
Editions : de l'Observatoire
Genre : Contemporain


Résumé :
La vie d'Adrien et Louise est un chaos enchanteur. Méritant et réservé, il travaille pour assurer leur quotidien. Ouvrière qualifiée de l'imaginaire, elle désaxe la réalité pour illuminer leur ordinaire.
Leur équilibre amoureux est bouleversé le jour où l'agenda stratégique de l'employeur d'Adrien coïncide avec la découverte de tumeurs dans les poumons de sa femme.



Mon avis :
Certains livres provoquent des doutes !
Des doutes parce qu'il n'est pas si facile de dire "j'aime ou j'aime pas" quand on a oscillé entre le rêve et la réalité.

Adrien, j'aime pas son quotidien...trop rempli d'impersonnalité, de mépris, d'incohérence. Et pourtant lui il arrive à y trouver un certain plaisir...j'ai saisi certains de ses arguments mais d'autres m'ont semblé trop en surface, comme s'il n'avait pas de poids dans sa vie, comme s'il ne pouvait rien changer lui dans son quotidien et qu'il acceptait sans rien dire, tout lui glisse dessus en fait.

Louise, j'aime pas non plus son quotidien...quand la maladie s'invite dans sa vie c'est pas drôle ! Mais Louise a une corde à son arc, celle de la fantaisie. Et ça j'aime bien, je crois que j'aurai même été capable d'aller encore plus loin dans l'écriture si c'était possible.

Ce premier roman ressemble à d'autres romans contemporains où l'imaginaire prend le dessus sur la vraie vie. Surement parce que parfois il est bien plus simple de poser des mots et de poser des idées farfelues sur ce qui arrive pour de vrai et qui est noir et trop sombre.

Les déraisons est un roman qui se lit bien si on rentre tout de suite dans l'esprit de Louise et qu'on accepte de voir le côté fantaisie. Si jamais on y voit seulement ce qui est moche et dégueulasse de la maladie alors ce sera compliqué de voir que Louise est une femme forte et courageuse.

L'auteure propose un ouvrage dans la veine de "En attendant Bojangles" mais je trouve qu'elle a gardé un soupcon de "trop de réalité".

Peut-être que c'est pour éviter au lecteur de perdre pied complètement entre Adrien et Louise et donc voir ce lien ténu entre leurs perceptions individuelles de la vie ?!

J'ai trouvé ce livre très intéressant dans la narration entre les deux personnages principaux car ils sont piliers l'un et l'autre dans cet ouvrage mais chacun à leur manière. Louise est bien plus expressive finalement et bien plus ouverte aux mots qui pourraient fâchés habituellement alors que Adrien reste en "observateur" je trouve.

C'est un roman à découvrir en laissant votre esprit s'ouvrir à la fantaisie !

Quelques infos sur l'auteur


Odile d’Oultremont est scénariste et réalisatrice. Les Déraisons est son premier roman.
 Elle est l’épouse De Stéphane de Groodt pour qui elle co-écrivait ses chroniques à Canal +








Aucun commentaire:

Publier un commentaire