mardi 12 septembre 2017

"Derrière la haine" et "Après la fin"







Détails :

Auteur : Barbara Abel
Nombre de pages : 344 et 360
Editions : Pocket
Genre : Thriller


Résumé :

Derrière la haine :
D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu'au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...

Après la fin :
Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?




Mon avis :
Je ne connaissais pas du tout Barbara Abel mais les résumés me faisaient régulièrement de l'œil.

Et puis l'occasion s'est présentée de partir à l'aventure (merci Karine) et me lancer.

Avec Derrière la haine, j'ai été embarquée dans un quasi huis-clos entre deux maisons jumelles. On passe de l'une à l'autre avec une aisance exceptionnelle. Une vie de voisinage parfaite dont tout le monde pourrait rêver ! Et puis vient le temps que tout le monde redoute, celui qui nous fait oublier pourquoi l'amitié était née et qui transforme le paradis en enfer !

J'ai trouvé dans ce premier volume que l'auteure avait parfaitement maîtrisé le suspens pour provoquer l'attente, la tension, la curiosité, la peur et enfin arriver au dénouement en se disant qu'on a rien vu venir.

Tiphaine et Sylvain sont intelligents et ne laisseront pas paraître leurs intentions rapidement et tout se jouera à quelques détails.

Les ficelles du récit sont tenues du début à la fin et c'est ce qui m'a donné envie de lire "Après la fin" aussitôt.

En effet, j'ai voulu voir jusqu'où irait cette fois Barbara Abel pour nous surprendre et nous laisser croire que les personnages avaient évolués. Et puis au fil des pages, on rentre dans l'engrenage infernal qui nous emmènera jusqu'au dénouement.

Tiphaine et Sylvain semblent de parfaits êtres humains, gentils, agréables, souriants, disponibles mais une fois la porte d'entrée refermée tout peut changer !

Barbara Abel décrit avec beaucoup de finesse les psychologies de ses personnages. Notre attachement à l'un ou l'autre différera selon le moment et puis nous nous identifierons à eux parfois et nous passerons de la compréhension à la colère tout en gardant en mémoire certaines questions, certains doutes.

J'ai eu beaucoup d'empathie pour Laetitia dans le premier roman et cela ne m'a pas lâchée car ensuite j'ai découvert Milo...

Mon erreur a été de lire les deux volumes à la suite. J'attendais encore plus du deuxième tome et j'aurais du laisser reposer plus longtemps mon esprit après "Derrière la haine". Les deux récits sont très bien écrits et l'intrigue est bien présente mais c'est comme si je m'attendais à ce qui allait se passer, comme si l'humanité une fois partie ne pouvait plus réapparaître. Et pourtant, j'ai eu quelques surprises, ne pensant pas que Tiphaine et Sylvain oseraient ...

Ces deux romans sont de très bon moments de lecture !


Quelques infos sur l'auteur


Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le 03/12/1969
Biographie :
  Barbara Abel est une auteure belge de romans policiers.

Après avoir suivi à 15 ans des cours de théâtre à l'Académie d'Etterbeek, elle étudie à l'Université Libre de Bruxelles où elle obtient une licence en philologie romane. Elle s’inscrit ensuite à l’École d’interprétation du Passage de Paris, puis exerce pour un temps le métier de comédienne et participe à des spectacles de rue.

À 23 ans, elle écrit sa première pièce de théâtre, "L'Esquimau qui jardinait", qui est montée avec succès sur des scènes bruxelloises et au Festival de théâtre de Spa.

Elle se lance peu après dans l'écriture, publie quelques textes dans différentes revues et, en 2002, un premier roman policier, "L'Instinct maternel", lauréat du Prix du roman policier du festival de Cognac.

Elle fait ensuite paraître d'autres récits de suspense qui évoquent souvent des milieux familiaux étouffants où germent délits et folie.

Elle assure également des chroniques culturelles diffusées sur Arte Belgique. Elle a collaboré à l'émission "Cinquante Degrés Nord" diffusée sur Arte Belgique et la RTBF.

Son roman "Un bel âge pour mourir" paru en 2003 a été adapté pour France 2 avec Marie-France Pisier et Emilie Dequenne dans les rôles principaux.

S'ensuivent "Duelle" en 2005, "La mort en écho" en 2006, "Illustre inconnu" en 2007, "Le Bonheur sur ordonnance" en 2009, "La brûlure du chocolat " en 2010, "Derrière la haine" en 2012 (Prix des lycéens de littérature belge 2015), "Après la fin" en 2013, "L'innocence des bourreaux" en 2015 et "Je sais pas" en 2016.

Ses romans sont traduits en allemand, en espagnol et en russe...

(Source : lemasque.com)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire