mercredi 3 mai 2017

Presque ensemble


Un nouvel avis sur un livre de la sélection des 68 premières fois, saison 2017






Détails :

Auteur : Marjorie Philibert
Nombre de pages : 376
Editions : JC Lattès
Genre : Contemporain


Résumé :
Tout commence le 12 juillet 1998. En pleine finale France-Brésil, Victoire et Nicolas se rencontrent dans un bar à Paris. Ces deux révoltés placides deviennent inséparables et se lancent dans la vie de couple. Mais loin de la passion rêvée, nos héros se retrouvent embarqués dans une odyssée domestique désespérément tranquille... L'arrivée de Ptolémée, le chat, leur procure un temps le paradis tant souhaité. Mais rien ne dure ! Drôle et mordant, Presque ensemble explore avec brio le sentiment amoureux à l'épreuve du quotidien, ou simplement peut-être de la vie.



Mon avis :
Dès les premières pages les choses sont posées, les personnages sont présentés dans leurs environnements respectifs jusqu'au jour de la rencontre. On assiste donc à la naissance d'un couple presque ordinaire, qui va développer un syndrome du "presque" tout au long de sa vie. Jamais le nirvana ne sera atteint...

Le couple va évoluer et apprendre à vivre un quotidien qui leur ressemblera (ou pas) mais qui va être un temps bousculé avec l'arrivée de leur chat Ptolémée, mon point d'attachement dans ce récit...

J'ai mis beaucoup d'espoir sur ce livre, je m'attendais à vivre une belle expérience littéraire.
J'ai donc commencé ma lecture de manière dynamique, m'attendant à rire rapidement mais ce ne fut malheureusement pas le cas.

Je suis presque parvenue à entrer dans cette vie quotidienne d'un couple totalement banal en fait. Il m'a manqué quelque chose pour parvenir à vraiment avoir du plaisir à lire leur histoire.

J'ai lu ce livre jusqu'à la fin car j'attendais qu'à chaque page se dévoile un rebondissement me permettant d'entrevoir un avenir positif pour nos héros mais non !

Dans ce roman, pas de rebondissement qui chamboule tout sur son passage, parfois on soupçonne un brin d'optimisme et puis hop c'est la descente vers la routine et tout ce qu'elle engendre.

Marjorie Philibert propose un ouvrage qui ne s'apparente ni à la romance ni à un thriller mais qui reste un ouvrage très bien écrit avec un style plutôt fluide et agréable. Il met cependant en avant les changements générationnels dans la gestion de la vie de couple. Les jeunes voudraient vivre comme les vieux couples solides mais n'ont pas la capacité de gérer les émotions. Nous sommes dans une époque où chaque sentiment peut évoluer d'une minute à l'autre... Nicolas et Victoire vont vouloir croire que leur couple est réparable mais au lieu de prendre de la glue, ils vont prendre la colle bas de gamme qui sèche au moindre coup de chaleur et qui annule l'effet.

C'est un récit contemporain, avec une thématique simple et bien écrite, mais dont je n'ai pas su ressentir le frisson du coup de cœur et qui m'a plutôt laissé un peu triste !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire