jeudi 7 juillet 2016

L'orangeraie

Pour un partenariat Livraddict, j'avais postulé pour un livre qui m'a attiré par sa couverture
 


Détails :

Auteur : Larry Tremblay
Nombre de pages : 156
Editions : Folio
Genre : Contemporain

Résumé :

«Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi.»
Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l'ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s'empare de leur enfance et sépare leurs destins. Amed, à moins que ce ne soit Aziz, devra consentir au plus grand des sacrifices.


Mon avis :

Amed, Aziz, deux frères jumeaux qui vivent au même rythme et qui partagent leur enfance faite de jeux, d'amour, de bienveillance. Et puis un jour tout bascule. La guerre fait ses ravages et détruit leur tranquillité et surtout leur insouciance.
 
C'est un livre pour lequel je ne pensais pas spécialement accroché en débutant la lecture car il me paraissait "simple" et surtout rapide à lire. Ce fut le cas puisque je l'ai lu en 1 soirée mais s'il a été vite lu c'est surtout parce qu'en fait il m'a touché.
 
L'histoire est très bien écrite et paraît tellement réelle qu'on a l'impression d'être à côté de cette famille.
 
Chaque personnage est important, les grands-parents viennent de mourir à cause d'une bombe et la famille se voit donc décimée de personnes importantes. Le père essaie de passer outre le chagrin et c'est à ce moment qu'il est le plus vulnérable. On lui évoque la vengeance...l'engrenage se met alors en place.
 
Les enfants semblent moins touchés par le décès des grands-parents mais finalement ce sont eux qui subiront le pire.
 
La mère est beaucoup présente pour essayer de protéger ses enfants mais elle ne pourra rien contre ce qui se passe...
 
L'auteur a écrit avec finesse et concision l'indicible. Son roman qui s'assimile  facilement à un conte est tout sauf une histoire de bonheur et d'amour simple et pur. Il décrit les horreurs de la guerre et certaines pratiques que l'on voit et qui nous paraissent tellement d'actualité. On ne sait pas où se situe l'action ni à quelle époque et c'est ce qui en fait un texte pur car il peut toucher chacun de nous et donc il prête à réfléchir.
 
Ce récit est poignant et douloureux car on se rend compte qu'il est "facile" de faire croire certaines choses et ainsi mener des actions inhumaines sans se salir les mains... La manipulation et la naïveté sont les sentiments majeurs de ce roman. Vient aussi la honte, la culpabilité mais aussi l'envie de "sauver l'honneur".
 
La fin m'a surprise car l'auteur n'a pas été dans le jugement, ni dans la facilité mais il a su mettre en avant les différentes réactions qu'on peut avoir face à ce qui s'est passé, c'est aussi pour ça surement que le livre est décomposé en 3 parties avec des visions différentes.
 
J'ai été touchée, émue, énervée aussi de me dire que ce livre est trop d'actualité... j'ai refermé ce livre rapidement mais il est resté en moi plus que je ne l'aurai pensé.
 
Ce livre a obtenu le Prix des libraires du Québec

Aucun commentaire:

Publier un commentaire