vendredi 22 avril 2016

Surtensions

A l'occasion de la sortie en poche du dernier opus (pour l'instant, qui sait ?!) de notre cher inspecteur Coste, j'ai eu le plaisir de recevoir un exemplaire des Editions Pocket. Un super cadeau quand on sait que j'aime beaucoup Olivier Norek et ses livres et que ma bibliothèque doit comporter environ 70 % de Pocket...




Je vous laisse donc (re)découvrir mon avis sur cette nouvelle enquête :
 


 

Détails :

Auteur : Olivier Norek
Nombre de pages : 501
Editions : Michel Lafon
Genre : Thriller

Résumé :
 
Le capitaine de police, Coste, doit protéger un membre de son équipe. Il se retrouve au coeur d'une histoire réunissant pédophile, assassin, kidnappeur, braqueur... Pour s'en sortir, il devra faire face à ses démons.



Mon avis :



L'impatience de découvrir ce nouveau roman était au rendez-vous bien sur ! Retrouver Coste et son équipe c'est un peu comme retrouver ses copains et reprendre l'histoire là ou elle s'était arrêtée.
 
Je n'ai pas lu les avis que j'ai pu trouver sur la toile car je voulais me laisser surprendre par l'histoire et donc garder un œil objectif.
 
Je pense avoir bien fait car j'ai retrouvé l'esprit de Coste et donc de son auteur dès les premières pages. Il a conservé la logique de ses deux premiers livres et l'exercice est même encore plus réussi je trouve, l'écriture plus dense et plus addictive. On sent que la plume s'affine et que les héros prennent de l'ampleur. On retrouve les complicités, les habitudes et les surprises relationnelles. Mais ce que j'aime le plus chez Olivier Norek c'est qu'il ne noie pas les événement dans une réalité qui n'existe que dans les livres !!!

Oui car Olivier Norek ne finit pas ses histoires à l'eau de rose mais plutôt à la poussière de la balle qui vient de sortir du canon... C'est dur, on n'en a pas envie mais c'est tellement plus cohérent !

J'aime beaucoup son style parce qu'il est franc, parfois brutal, parfois un peu plus doux mais je ne pense pas qu'il exagère ou minimise les sentiments des gens. Je pense qu'il se fait narrateur de scènes connues, vécues. Un peu comme s'il était assis dans le bureau de Coste où en tout cas à ses côtés, toujours, et qu'il nous décrit ce qu'il voit, ce qu'il ressent. Dans les livres de Norek on n'est pas seulement lecteurs, on vit avec les personnages le temps de quelques heures, jours et les lâcher devient compliqué.

J'espère qu'il ne s'arrêtera pas là pour Coste car je trouve qu'il s'agit d'une série et d'un enquêteur plutôt attachants et percutants !

Et en plus, cette fois-ci pas de méchanceté avec les chats donc tous mes remerciements M. Norek !!!!

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire