mardi 12 novembre 2019

Le Roman des Goscinny




Détails :
Auteure : Catel

Nombre de pages : 344
Edition : Grasset
Genre : Document / Roman graphique


Résumé :



Raconter René Goscinny en bande dessinée. Et lui donner la parole, au fond, pour la première fois. Tel est le projet de cet album exceptionnel. Un événement artistique. Et un livre de tendre amitié.
Catel, célèbre dessinatrice, travaille depuis quatre ans, avec l’appui et l’amitié d’Anne Goscinny, à ce « Roman des Goscinny » - un roman graphique où tout est vrai. 320 pages magnifiques, en trichromie, où Catel nous raconte la vie de René Goscinny. Sa naissance, dans le Paris des années 20, au cœur d’une famille juive, exilée de Pologne et d’Ukraine. Son père, chimiste, fils de rabbin. Sa mère, née en Ukraine, ayant fuit les progroms. Son grand-père, imprimeur de journaux yiddish. Son grand-frère moqueur, Claude. L’enfance en Argentine, bientôt. Et les passions de René : le dessin, le rire, puis l’écriture.
Catel nous emmène dans un voyage familial marqué par l’histoire, entre l’Amérique et l'Europe. Tandis que le jeune René cherche sa voie, lui le « paresseux contrarié », une partie de la famille meurt dans les camps d’extermination. René part à New York, frappe à toutes les portes, dessine et vit dans la pauvreté avec sa mère. A Bruxelles puis à Paris, il trouvera peu à peu sa vocation : non pas dessiner, mais écrire, scénario, sketchs, histoires. Goscinny crée, avec Uderzo, le personnage d’Astérix, qui devient très vite célèbre dans le monde entier ; mais aussi le Petit Nicolas avec Sempé. Et il est le grand scénariste de Lucky Luke et de Iznogoud.
C’est aux portes du « célèbre village gaulois » que s’arrête le premier tome du « Roman des Goscinny » : alternant avec force et tendresse des épisodes de la vie de « René » ; et ceux racontés par sa fille Anne à son amie – donnant une vérité, une drôlerie et une émotion à ce projet fondateur.




Mon avis :


Depuis très longtemps j'aime ce que Catel propose dans son oeuvre. La série "Marion" a été le point de départ pour moi et depuis je guette les parutions.

Et puis un jour j'ai découvert par le biais des romans jeunesse "Le monde de Lucrèce" que Catel et Anne Goscinny (dont seul le nom de son papa me parlait pour être honnête) était liées d'amitié.

De fil en aiguille, en continuant de suivre ces deux femmes sur les réseaux, je me suis attachée et j'ai été ravie de découvrir ce travail en commun autour d'un homme célèbre : René Goscinny.

Après avoir lu cet ouvrage force est de constater que seuls les personnages de Goscinny m'étaient familiers. Je ne savais rien de cet homme. Et pourtant quelle richesse il avait dans ses bagages !

Un homme qui a traversé les époques, les conflits sans jamais se décourager. Une belle preuve que dans la vie tout est possible.

J'ai beaucoup aimé ce roman graphique car j'ai découvert une histoire hors du commun avec tout ce qu'elle comporte d'émotions. J'ai trouvé que l'alternance entre les chapitres sur René Goscinny et ceux où Anne Goscinny intervient était très intéressante et donnait un fil conducteur dynamique au livre. Et puis sans jamais se départir d'humour, les messages délivrés par René Goscinny ne sont finalement pas si "légers" qu'il n'y paraît.

Une très belle collaboration entre Catel, Anne Goscinny et d'une certaine manière René Goscinny car nous trouvons dans l'ouvrage des archives personnelles apportant une symbolique encore plus forte à l'ensemble.

J'ai donc choisi ce livre pour mon article du dimanche 10 novembre, que vous pouvez trouver juste ci-dessous :

                         

 A tous les amoureux (mais pas que) de Astérix, du Petit Nicolas et autres héros bien connus, n'hésitez pas à un instant à lire / offrir / partager ce livre !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire