lundi 14 octobre 2019

La vie rêvée des chaussettes orphelines




Détails :
Auteure : Marie Vareille

Nombre de pages : 410
Edition : Charleston
Genre : Chick-litt


Résumé :

Sur le papier, Alice va très bien : célibataire parfaitement assumée, elle a une carrière en or dans la finance à New-York, un loft avec vue sur Central Park et un secret si profondément enfoui qu’elle peut presque prétendre l’avoir oublié. Certes, elle ne dort plus sans somnifères, elle collectionne les crises d’angoisse, les TOC et les névroses, mais on ne va pas en faire tout un plat. Tout le monde a ses petits secrets, non ? Mais le problème avec les petits secrets, c’est qu’ils peuvent générer de grosses complications… et si Alice est devenue experte à fuir le passé, elle est beaucoup moins douée quand il s’agit d’affronter la réalité.

Mon avis :

Alice, jeune américaine, débarque à Paris après avoir eu des moments compliqués dans sa vie. Son objectif : trouver du travail pour subvenir à ses besoins. 
Elle va ainsi intégrer une start-up à l'idée aussi originale que l'état d'esprit de celui qui gère l'entreprise : rassembler à travers le monde les chaussettes orphelines. 

En apparence, un bon roman de chick-litt en vue ! La juste dose de tous ces ingrédients qui permettent de passer du bon temps.

C'est sans compter sur le passé de Alice qui va nous mener d'un point A à un point B avec tellement de suspens que vous ne saurez plus quoi faire d'autre que lire ce livre.

Avec toute l'équipe qui gravite autour de Alice, c'est un véritable bouleversement qui va s'insinuer dans sa vie. Au fur et à mesure les détails donneront des explications sur Alice mais il faudra bien attendre la fin du roman pour tout bien comprendre. Et quelle fin ! Elle est à la fois inattendue et logique.


C'est un roman qui m'a bien surprise. Je m'attendais à un texte dans le genre chick-litt mais sans grand suspens et donc je me suis trompée. J'ai adoré les personnages créés par Marie Vareille, ils ont chacun une psychologie particulière et on a tous envie de les serrer dans nos bras à un moment donné. Une bonne dose d'humour parsemée d'émotions et nous voilà enveloppés dans un plaid avec le chocolat chaud et le chat sur  les genoux à savourer ce livre.



Non franchement, c'est un très joli roman que nous propose l'auteure, sa plume est dynamique, son style est rempli de montagnes russes émotionnelles et y glisser l'originalité d'un sujet autour des chaussettes orphelines c'était malin, très malin !

Je l'ai donc choisi pour le présenter dans ma chronique du dimanche 13 octobre dans le Courrier de l'Ouest :




 



Quelques infos sur l'auteure :




Marie Vareille est une romancière et blogueuse qui vit à Paris.
Diplômée de l’ESCP-Europe et de l'Université de Cornell aux États-Unis, elle travaille en tant que Community Manager pour une start-up française.
 Depuis toujours, ses deux grandes passions sont les livres et les voyages. Elle a notamment parcouru l’Asie, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud en sac à dos.
 Fan de chick-lit et de comédies romantiques, elle partage ses coups de cœurs littéraires sur son blog.
 Elle est l'auteure de trois romans feel-good : "Ma vie, mon ex et autres calamités" (City Éditions, 2014), "Je peux très bien me passer de toi" (Éditions Charleston, 2015 – 1er Prix Confidentielles 2015), et "Là où tu iras j’irai" (Fayard/Mazarine 2017).
 Elle est également auteure d’un roman jeunesse : "Elia, la Passeuse d’âmes" (2016), qui a remporté 4 prix : celui du meilleur roman jeunesse du Parisien/Aujourd’hui en France, le Prix Pierre Bottero 2017, le Prix de la PEEP Maroc 2017 et le Prix des Dévoreurs 2017.

son site : https://marievareille.com/
son blog : http://marielitenpyjama.com
Instagram : https://www.instagram.com/marie_vareille/

Source : http://marievareille.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire