mardi 28 août 2018

Le malheur du bas






Détails :
Auteur : Inès Bayard
Nombre de pages : 272
Editions : Albin Michel
Genre : dérangeant / contemporain


Résumé :
Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d'une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant.






Mon avis :
Ames sensibles, s'abstenir...ou pas d'ailleurs, tout dépend de votre degré de curiosité !

Marie, est une jeune femme toute ordinaire, heureuse dans sa vie, dans son travail, en pleine réalisation de projets. Tout est et semble normal pour une jeune trentenaire finalement.

Et un jour, tout bascule, ce supérieur qu'elle pensait respectueux, droit et juste va faire voler en éclat plusieurs vies. Attention, ce n'est pas un meurtrier au sens propre du terme...c'est plutôt un homme en apparence bien sous tout rapport tant qu'il ne ferme pas sa portière de voiture en fait !

Marie fait face à une descente aux enfers sans voir un seul instant un peu de lumière apparaître. Elle va développer un mécanisme psychologique particulièrement dérangeant et pour lequel toute mon impuissance est ressortie avec son lot d'émotions extrêmes… Jamais je n'ai eu envie de rentrer dans le bouquin avec une telle force pour arracher Marie au diabolisme qui s'empare d'elle et pouvoir lui ouvrir les yeux, l'aider, la prendre dans mes bras.

J'ai pris ce livre en pleine poire dès les premiers instants sans pouvoir agir sur la suite, drôle d'impression !

Je l'ai découvert dans le cadre du comité lecture Cultura pour les jeunes talents et la couverture que j'avais était blanche...mais heureusement je crois car cela m'a permis de revenir dans la réalité plus facilement car ce regard sur la couverture va vous suivre un moment, croyez-moi !

Les mots, les phrases rien n'est écrit à la légère, le propos est cinglant, les idées sont noires… et pourtant impossible de lâcher Marie !

C'est un premier roman qui frappe extrêmement fort et qui va en déranger plus d'un mais c'est donc un premier roman nécessaire aussi. Le thème est encore et toujours d'actualité mais le fond développé par Inès Bayard est original. Aucune complaisance dans son écriture et je crois que c'est ce type de récit qui peut faire avancer la société.

Personne n'a envie de se reconnaître en Marie, ce n'est pas possible,  alors il faut PARLER !  Plus que jamais après avoir lu ce livre, je me dis que LA PAROLE DOIT ETRE ENTENDUE, ECOUTEE pour espérer sauver des vies. A certains moments j'ai vraiment eu envie de mettre des claques à Marie alors que la page d'après forcément je voulais l'apaiser mais mon mot d'ordre a toujours été : parler, parler, parler… pas facile à faire je sais mais putain ne laissons pas s'installer le règne de la terreur ! Un coupable est un coupable… il mérite les conséquences de ses actes.

Si avec ce livre vous ressortez tout guilleret et retournez continuer votre vie tout en douceur c'est que vous êtes passés à côté ou le libraire a inversé la couverture avec un autre livre…pas possible autrement.

Je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur car ce serait accepter l'idée que raconter le viol me plairait… mais c'est un livre qui restera forcément dans mes souvenirs de lecture impérissable !

Je peux le mettre dans les coups de cœur d'écriture car Inès Bayard a un don certain pour captiver son lecteur, j'ai vraiment envie de la suivre et continuer à lire ses ouvrages aussi forts soient-ils !

La rentrée littéraire démarre très fort avec cette lecture car ensuite je me suis demandée ce qui allait pouvoir me procurer une aussi forte sensation dans mes lectures à venir… affaire à suivre !


Quelques infos sur l'auteur :

Inès Bayard a 26 ans.
'Le malheur du bas' (08/2018) est son premier roman. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire