lundi 20 novembre 2017

Nuit


Détails :

Auteur : Bernard Minier
Nombre de pages : 528
Editions : Audiolib
Genre : Polar / Thriller


Résumé :
Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l'hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L'inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d'une technicienne de la base off-shore.
Un homme manque à l'appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.
L'absent s'appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.
Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d'un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV
Pour Kirsten et Martin, c'est le début d'un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.



Mon avis :
1ere découverte d'un livre audio pour moi !
Et pas n'importe quelle découverte...un ouvrage de Bernard Minier, ça s'annonce prometteur.


J'ai donc retrouvé le policier maintenant bien connu qu'est Martin Servaz. Il poursuit en compagnie de Kirsten Nigaard un tueur qu'il connaît finalement bien :  Julian Hirtmann.


La couverture nous annonce un livre glacial, c'est donc avec un peu d'appréhension que j'écoute Hugues Martel lire le récit. La voix et son intonation donne une ambiance aussi à l'écoute. L'ayant principalement écouté en voiture, j'avoue que ça m'a donné envie de rouler encore et encore pour arriver à savoir ce qui allait se passer.


J'avoue que ce qui m'a été compliqué pour rentrer totalement dans l'histoire c'est le fait qu'elle soit lue finalement. Non pas parce que le lecteur ne sait pas y faire, au contraire. C'est plutôt parce que j'ai du couper très souvent ma lecture.


Alors ce qui s'est produit c'est que j'ai eu moins "peur" que dans les précédents opus de Bernard Minier. J'ai eu des frissons et des angoisses mais pas autant que j'imaginais. Le commandant Servaz est mis à rude épreuve dans ce roman mais celui qui tient les rênes pour cette fois-ci est bien Julien Hirtmann. 


Le rythme est angoissant notamment au début j'ai trouvé lorsqu'ils se retrouvent un peu en huis clos avec Kirsten Nigaard.


C'est une lecture qui m'a permis de découvrir Bernard Minier d'une manière différente. Quand je lis sur papier j'imagine à ma façon mais avec une voix portée sur les mots écrits cela rend plus concret et parfois même plus vrai certains actes. J'ai quand même envie de retrouver plus Martin Servaz que les méchants ;) Son personnage est très bien travaillé et psychologiquement il est super intéressant car c'est un être torturé et j'aime beaucoup cela.


Je suis ravie d'avoir retrouvé Martin Servaz et d'avoir découvert en Audiolib également. C'est une autre approche de la lecture qui me paraît prometteuse et qui doit être très pratique lors de longs trajets (à tester pour moi !) 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire