lundi 23 octobre 2017

Imago






Détails :

Auteur : Cyril Dion
Nombre de pages : 215
Editions : Actes Sud
Genre : Contemporain


Résumé :
Parce que son frère s'apprête à commettre en France l'irréparable, Nadr le pacifiste, franchit les tunnels, passe en Égypte, débarque à Marseille puis suit la trace de Khalil jusqu'à Paris. Se révolter, s'interposer : deux manières d'affronter le même obstacle, se libérer de tout enfermement, accéder à soi-même, entrer en résilience contre le sentiment d'immobilité, d'incarcération, d'irrémédiable injustice.
Sous le couvert de fiction, ce premier roman est celui d'un homme engagé pour un autre monde, une autre société - un engagement qui passe ici par l'imaginaire pour approcher encore d'avantage l'une des tragédies les plus durables du XXe siècle.



Mon avis :
C'est un premier roman qui fait partie de la sélection des "68 premières fois" pour la saison de septembre 2017.


Le sujet est délicat, dur et nous laisse présager une lecture percutante. Il est question de quatre personnages qui ont des destins totalement différents mais qui seront reliés par un infime fil. A la lecture de l'ouvrage, nous verrons si ce fil sera rompu ou non.


On comprend relativement vite ce qui se trame entre les deux frères qui vivent le conflit israélo-palestinien de plein fouet.
Comprenant mal le conflit qui oppose ces pays, je suis curieuse de le découvrir au travers d'un roman et celui-ci est particulièrement intéressant puisqu'il ne nous embarque pas dans des descriptions longues et embrouillantes.


Ce premier roman peut paraître déroutant au départ puisqu'il faut s'imprégner de l'histoire, des personnages et ne pas forcément chercher à se faire un avis tout de suite.


L'auteur nous dit clairement qu'il est compliqué de poser un avis tranché sur le conflit. Je suis d'accord avec lui car nous sommes loin de maîtriser tous les tenants et aboutissants.

Par contre, dans ce roman je n'ai pas réussi à m'identifier ou m'attacher plus particulièrement à un personnage. C'est dommage car le récit est vraiment bien écrit et se lit vite mais en fait aucun n'est resté figé dans ma mémoire, ils vivent tous des moments compliqués mais j'ai eu la sensation de rester en surface, de ne pas avoir pu creuser et aller plus loin dans leurs sentiments.

On ne peut rien faire non plus contre le constat qui est posé dans cet ouvrage et c'est peut-être ce qui fait que ma lecture est totalement mitigée. Je n'arrive pas à déterminer si cet ouvrage m'a plu car il porte tout de même un message fort et percutant mais malheureusement j'ai aussi eu la sensation d'être impuissante à mon niveau et ça m'a énervée en fait... Et après réflexion, je me suis dit que l'auteur avait peut-être voulu créer, donner ces sensations aux lecteurs pour que les yeux s'ouvrent, que les oreilles entendent, que les bras bougent et que le nez ressente un parfum de renouveau...(mais seul l'auteur pourrait m'éclairer sur cet éventuel objectif).

Il m'a fallu aussi mettre des mots sur cette couverture et ce titre surtout. IMAGO, ce n'est pas anodin...il y a la notion de changement, de maturité aussi. En découvrant que l'auteur avait une formation en réflexologie plantaire j'ai mieux compris ce rapport au corps. Il faut être connecté et comprendre son être pour pouvoir avancer et essayer de rentrer dans l'univers de l'Autre.

Et attention, le livre est structuré, argumenté, intéressant. C'est simplement mon ressenti de citoyenne qui a pris le dessus. La qualité de l'ouvrage est au rendez-vous donc ne vous laissez pas intimider et lisez-le, nous pourrons en parler ensuite avec plaisir !


Quelques infos sur l'auteur



Cyril Dion, a une formation d'art dramatique et de médecine naturelle (réflexologie plantaire). Après une carrière de comédien, il s'est reconverti dans l'humanitaire. Il a été coordinateur de projet et directeur éditorial à la Fondation Hommes de Parole pendant quatre ans. Il s'est occupé en même temps d'un congrès israélo-palestinien en Suisse, du Premier et du Deuxième Congrès Mondial des Imans et Rabbins pour la Paix à Bruxelles et à Séville.
Il est directeur depuis 2007, de l'ONG Colibris-Mouvement pour la Terre et L'Humanisme (Coopérer pour changer) qui a initié entre 2009 et 2010 en France, plus de 200 projets. Ce mouvement fondé par Pierre Rabhi en 2006 est une plateforme de rencontre ou d'échange pour tous ceux qui veulent agir pour une société plus juste en développant des solutions alternatives.
Cet homme engagé, défend inlassablement la planète. En 2010, il a co-produit avec Colibris le film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global". En 2011, il a créé avec Actes Sud la collection "Domaine du Possible" pour laquelle il est conseiller éditorial. Il a par ailleurs le directeur de la rédaction du magazine Kaizen.

Il est également auteur et co-réalisateur avec Mélanie Laurent du film documentaire "Demain", sorti au cinéma le 2 décembre 201510 ainsi que deux livres éponymes parus aux éditions Actes Sud. "Demain" a remporté plusieurs prix dont le César du meilleur film documentaire en 2016 et a rencontré un large succès en salles avec plus d'un million d'entrées en France et une diffusion dans près de 30 pays.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire