mercredi 24 août 2016

Une famille normale

L'opération "68 premières fois", épisode 10 :




Détails :

Auteur : Garance Meillon
Nombre de pages : 240
Editions : Fayard
Genre : Roman contemporain

Résumé :

Cassiopée et Damien ne font l’amour que le mardi, quand les enfants ont leurs activités parascolaires. Lucie aussi fait l’amour le mardi, pendant que ses parents la croient à son cours de danse. Et Benjamin dessine le système solaire sur les murs de sa chambre.
Mais pourquoi Cassiopée se montre-t-elle irrémédiablement incapable de pleurer, même à la mort de sa propre mère ? Et quelle lubie prend soudain Damien de vider l’appartement de la moitié de ses meubles ?
On se parle peu, et sans doute se comprend-on encore moins. Mais on donne le change. Jusqu’à quand ?
Garance Meillon est scénariste et réalisatrice. Elle livre ici une plongée sensible, dure et drôle, dans la cellule pathogène qu’est la famille, qui pose avec humour et violence les questions de l’amour, de l’affranchissement et de la transmission.
Une famille normale est son premier roman.



Mon avis :

J'ai découvert ce livre dans le cadre des 68 premières fois. Surement qu'il serait passé inaperçu pour moi sinon.

On entre dans cette histoire en gardant à l'esprit qu'il y a un secret, une difficulté dans la vie de Cassiopée, une des protagonistes. En effet, on la sent plutôt hostile aux émotions. Elle ne pleure pas. Son mari essaiera de la faire réagir comme il pourra sans obtenir de solutions miracles non plus.

Mais comme souvent, les enfants réussiront là où les adultes n'arrivent pas ou plus. Par leurs actes, ils amèneront les parents à réfléchir et ainsi peut-être inverser la tendance !

J'ai trouvé l'histoire intéressante et plutôt un bon moment de lecture mais il m'a manqué quelque chose pour qu'elle reste mémorable à mon sens.

L'écriture est plutôt fluide et agréable mais j'avais régulièrement envie de dire à Cassiopée de regarder autour d'elle ce qui se passait et d'agir surtout !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire