lundi 29 août 2016

En attendant Bojangles

Pour l'opération "68 premières fois", j'ai pu découvrir un livre dont on entend beaucoup parlé :



Détails :

Auteur : Olivier Bourdeaut
Nombre de pages : 160
Editions : Finitude
Genre : Contemporain


Résumé :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.



Mon avis :

J'étais ravie de découvrir ce livre puisqu'on entendait beaucoup parler de lui et j'étais aussi attirée par la couverture.

Je suis entrée rapidement dans la lecture de cette oeuvre peu ordinaire. Une famille un peu foldingue qui envoie promener tous les codes sociaux habituels et qui vit ! Waouh ce n'est pas banal ...

Il y a beaucoup de poésie, de tendresse et d'amour dans cette famille. Ils sont tous attachants même cette femme / mère / épouse qui cherche toujours un moyen d'être la plus originale possible et qui veut à tout prix que l'amour et la fête dominent chez elle.

Jusqu'au jour où tout devient impossible et l'irréparable arrive ! L'amour sortira vainqueur surement mais avec quels sacrifices !

Ce roman se lit vite et on en voudrait encore un peu pour espérer voir la magie fonctionner plus encore. L'écriture est jolie, douce et agréable bien que finalement le fond soit sombre et triste


Aucun commentaire:

Publier un commentaire