lundi 31 août 2015

Les écorchés vifs

Sur le groupe Tic Tac Books sur Facebook, Aline avait organisé un événement pour faire voyager le livre suivant :



 


Je suis la troisième personne je crois à le lire et je l'ai renvoyé à la quatrième personne dès que je l'ai terminé, après avoir noté un petit mot rapide dans le livre. Voici mon avis :

Détails :

Auteur : Olivier Vanderbercq
Nombre de pages : 434
Editions : Amalthée
Genre : Policier

Résumé :

Un élégant quadragénaire en route pour le sud de la France.
Un jeune flic alcoolique sur la sellette.
Une pauvre gamine paumée.
Une communauté de gitans.
Rien ne les prédisposait à se rencontrer.
Et pourtant…
Entre la capitale des Flandres et une petite station de Haute-Savoie, leurs routes vont se croiser, leurs destins se lier et leurs vies basculer.
Pour vivre.
Ou juste survivre !

Mon avis :

Je ne connaissais pas encore les livres de Olivier Vanderbercq donc j'étais ravie de m'inscrire pour recevoir ce livre voyageur.
 
Je l'ai lu dès que je l'ai reçu pour ne pas le faire traîner en route...
 
Le décor est rapidement planté et m'a même surpris au début car on a l'impression d'être de suite à 100 à l'heure (peut-être l'effet de la "grosse" voiture décrite dans le récit !) ... Je ne pensais pas aller si vite mais je me suis prise dans l'histoire et surtout j'ai apprécié que l'auteur prenne le temps de faire ressortir la psychologie des personnages bien que l'ensemble du roman aille vite par ailleurs.
Chacun est habité par ses démons et fait en sorte de vivre avec mais parfois le sort s'acharne et rappelle à notre mémoire que rien n'est jamais facile...

On a l'impression de suivre un tournage de film et qu'à chaque instant le metteur en scène va dire "coupez", sauf que là le carnage est tel qu'il est impossible d'arrêter l'histoire tant que Pierre n'a pas fait son travail jusqu'au bout...

Lorsqu'on arrive à la fin du livre c'est comme si on avait rétrogradé pour revenir à une vitesse normale et que l'on reprend un peu notre respiration...
 
J'ai trouvé l'écriture fluide et le style très dynamique. Je ne me suis pas ennuyée du tout.
 
Ce livre est donc reparti vers Emmanuelle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire