jeudi 13 décembre 2018

Arcanes Médicis




Détails :
Auteur : Samuel Delage
Nombre de pages : 396
Editions : De Borée
Genre : Contemporain


Résumé :



Villa Médicis, Rome. Un cadavre avec les yeux énucléés est découvert un matin dans l'une des fontaines du jardin. C'est le choc au sein de l'institution, d'autant que la victime est le fils du directeur. Dépêché sur place, le commissaire Castelli conclut rapidement à un homicide et ne tarde pas à découvrir que la victime entretenait des liens ambigus avec les résidents. Dans ce huis-clos où chacun devient un suspect potentiel, un jeu psychologique et macabre s'instaure avec le tueur qui, particulièrement retors et manipulateur, sème le trouble parmi les pensionnaires et le personnel. Les tensions montent quand on retrouve le corps du jardinier avec les yeux énucléés, comme la première victime, à proximité d'un accès à l'une des nombreuses galeries sillonnant les sous-sols de la Villa. Quels sont les mobiles du tueur ? Qui sera sa prochaine cible ?




Mon avis :


En septembre 2018 est paru le dernier roman relatant les aventures de nos héros imaginés par Samuel Delage : Arcanes Médicis.
Titre très prometteur !
Invitation au voyage dans cet endroit mythique qu’est la Villa Médicis à Rome ?
Suivez le guide, c’est Samuel Delage qui dirige !
Lorsque nous pénétrons dans cette Villa, l’art et le calme prennent le pas sur la couverture sombre. Mais dès que nous apercevons le prénom de Marion, consciemment ou pas, nous savons que tout va basculer.
Un meurtre a été commis dans l’enceinte de la Villa Médicis et aussitôt la sérénité de l’endroit s’envole. Nous voilà donc entrainés dans un huis clos aussi terrifiant que passionnant. Où doivent se porter les soupçons ? Qui sera la prochaine cible ?
Autant de questions que le directeur de la Villa va poser aux enquêteurs mais en parallèle il lui faut aussi recruter un organisateur d’exposition pour mener à bien cet événement qui doit avoir lieu sous peu malgré le chaos Et ainsi Yvan Sauvage fera son apparition !
Qui de la police ou du duo Marion-Yvan résoudra l’énigme du lieu ?
Je vous laisse le soin de vous procurer cet ouvrage pour répondre à toutes ces questions et pour en apprendre encore plus sur nos héros !
Un petit conseil : gardez un œil ouvert car l’apparente facilité avec laquelle votre regard se portera sur un personnage ne pourrait être qu’une astuce de Samuel Delage pour jouer avec votre instinct !
Samuel Delage réussi le pari de nous faire (re)découvrir un endroit singulier chargé d’histoires qui attirera toute notre attention
La plume de l’auteur est acérée pour procurer aux lecteurs les sensations dignes d’un excellent polar, où frissons, sentiments et intrigues permettent de passer un excellent moment en compagnie ici de Marion et Yvan. Mais son écriture porte aussi la fougue, la passion alliée à la douceur et la délicatesse qui lui sied à merveille.
Si vous aimez les romans avec des intrigues passionnantes qui permettent à la fois de se détendre mais aussi d’apprendre c’est celui-ci qu’il vous faut !
Quelques infos sur l'auteur :

Samuel Delage est originaire du Maine et Loire. Son métier premier était lié à l’informatique mais il devient écrivain de romans à suspens et sa passion pour la littérature prendra le dessus. Il a créé un duo récurrent dans ses romans avec Marion Evans et Yvan Sauvage. Nous les suivons avec plaisir à chacun de leur apparition. Samuel Delage est aussi le fondateur du site « Les petits mots des libraires » afin de permettre aux libraires d’être encore plus visibles.



Liens :
Maison d’édition : https://boutique.centrefrance.com/de-boree/arcanes-medicis-756
Site de l’auteur : http://samueldelage.com/auteur/
Interview et fiche sur le livre : http://samueldelage.com/romans/arcanes-medicis/
Interview de l’auteur sur mon blog  : http://leslecturesdelailai.blogspot.com/2017/05/questions-asamuel-delage.html



mardi 11 décembre 2018

Trancher




Détails :
Auteur : Amélie Cordonnier
Nombre de pages : 160
Editions : Flammarion
Genre : Contemporain


Résumé :
"Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils allaient s'incruster ailleurs qu'en toi."

Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des couteaux n'avaient plus déchiré leur quotidien. Mais un matin de septembre, devant leurs enfants ahuris, il a rechuté : il l'a de nouveau insultée. Malgré lui, plaide-t-il. Pourra-t-elle encore supporter tout ça ? Elle va avoir quarante ans le 3 janvier. Elle se promet d'avoir décidé pour son anniversaire.






Mon avis :
C'est vrai, pourquoi tu restes ?
Dès le bandeau c'est la grande question.


Alors Amélie Cordonnier nous propose une version originale pour en découdre avec ce drame qui semble d'actualité mais qui en fait n'est surement pas nouveau, je parle bien sur des violences conjugales.


L'originalité tient au fait que la narratrice utilise le "tu", elle se parle à elle-même au travers d'un récit, de notes qu'elle a depuis longtemps sur son mari.


Il faut dire qu'il cumule, entre violences verbales involontaires et autres tentatives de rapprochement, il est un beau spécimen de la bipolarité.


Mais "elle", c'est plutôt quelqu'un de doux, de tranquille, de gentil. Alors doit-elle accepter tout ça sans rien dire ?


En lisant le récit, on imagine que ça peut sembler facile de claquer la porte et partir. Mais ce qui l'est moins c'est de laisser sa conscience dans le foyer familial. Car c'est de ça dont il s'agit : la famille. On en fait quoi ? On l'éclate pour des mots prononcés pour lesquels des excuses arrivent peu de temps après ?


Tout tient dans ce constat !


Finalement ce sont les limites de chacun qui sont mises en avant dans cet ouvrage. Qui aurait supporté ce qui est dit ? Jusqu'à quand accepte t'on les excuses ?


Et puis ensuite viennent les questions plus sournoises : comment va t'on justifier son départ quand il n'y a pas de preuves matérielles ? que va t'on dire à ses enfants ? les gens ouvriront ils les yeux un jour sur la vraie nature de l'Autre ?


C'est un récit qui dérange forcément. Il me fait le même effet qu'un autre livre de la rentrée littéraire dans lequel j'ai eu envie de dire tout au long de ma lecture : bouge-toi, n'attend pas que ça change puisque ce n'est pas le cas, vas-y barre toi !


Mais la complexité de chaque situation que l'on peut vivre m'amène aussi à penser qu'on ne peut pas juger. Il faudrait pouvoir être une petite souris pour se faire une opinion plus claire. Alors avec les deux versions on peut aider, ça c'est une certitude et on peut aussi conseiller et avant tout on se doit d'être capable d'entendre pour être présent.


J'ai trouvé le récit clair et explicite mais j'ai aussi ressenti comme une retenue. Comme si derrière les mots écrits il y avait encore bien plus à dire et que l'auteure n'avait pas voulu en rajouter.


J'ai aussi ressenti la rapidité du propos, il se lit très vite ce livre comme s'il fallait cet exutoire mais qu'ensuite il fallait aussi avancer et faire de cette mauvaise expérience une leçon de vie pour ne pas reproduire ce schéma dangereux qu'est la perversion / la manipulation.




Quelques infos sur l'auteur :



Amélie Cordonnier est journaliste et auteure.

Après avoir travaillé pour Europe 1, "La Tribune" ou encore "Le journal du dimanche", elle est chef de rubrique Culture à "Femme Actuelle" depuis 2014 ainsi qu’à "Prima".

Avec "Trancher" (2018), son premier roman, Amélie Cordonnier se glisse dans la peau d'une héroïne maltraitée par son mari.

Twitter : https://twitter.com/amliecordonnier?lang=fr

lundi 10 décembre 2018

Atelier d'écriture 12 - L'entrée des artistes





Chaque semaine, le blog "Bric à book" (lien vers le blog) propose une image. Cette image sert de support pour écrire un texte, ton et genre libres… La publication des textes a lieu le lundi suivant.

Voici donc l'image sur laquelle nous devons écrire cette semaine :


© Tony Wan

L'entrée des artistes


Chaque fin de semaine il fallait se préparer et enfiler ce masque.
Faire semblant, jouer un rôle, être quelqu'un d'autre.

Alors avant d'entrer en scène il lui fallait se préparer, rien n'est plus difficile que d'endosser ce qu'on est pas !

Enfiler le costume permet d'être plus rapide dans le passage de l'une à l'autre, elle était sur que personne n'y verrait que du feu. Le public ne la connaît pas dans la "vraie" vie alors peu importe qu'elle soit une méchante ou une gentille, ils sont là pour le spectacle.

Et puis la fascination pour ces femmes artistes, qui représentent une culture passionnante elle en a rêvée.

Lorsqu'on lui a proposé le rôle évidemment elle a dit oui. Toucher du doigt ce métier c'est revenir aux sources pour elle. Sa famille lui manque et elle aimerait pouvoir les rejoindre parfois.

Alors elle attend patiemment qu'on lui donne le signal pour entrer sur cette scène et mettre en oeuvre ce qu'elle sait le mieux faire : jouer la comédie.

Une fois sortie, elle redeviendra celle qu'elle est réellement, celle qui vit de petits boulots pour survivre, celle qui désespère de trouver un logement, celle qui rêve de fonder un jour une famille.

Oui mais ce qu'elle ne sait pas encore c'est que jouer ce rôle de geisha, ce soir-là précisément, sera l'élément déclencheur d'une vie à inventer. Elle ne sait pas encore que sa venue dans un pays étranger au sien va connaître une destinée différente de ce qu'elle a vécu jusqu'à maintenant.

Il suffit d'un signe dans la vie pour que tout bascule. Elle pourra raconter à sa famille que finalement c'était une bonne décision de partir, que l'éloignement, le manque et la solitude n'ont duré qu'un temps.

Elle pourra mais avant il faut qu'elle tire ce rideau et qu'elle entre dans la lumière !

mercredi 5 décembre 2018

La Tresse ou le voyage de Lalita




Détails :
Auteure : Laetitia Colombani
Illustratrice : Clémence Pollet
Nombre de pages : 48
Editions : Grasset
Genre : Album jeunesse


Résumé :
Comme chaque matin, Smita démêle les cheveux de sa fille Lalita.
Elle ne les a jamais coupés, ici les femmes gardent longtemps leurs cheveux de naissance, parfois toute leur vie.
Elle divise la chevelure en trois mèches, qu’elle entrelace délicatement pour en faire une tresse. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres.
Aujourd'hui, Lalita va entrer à l'école.






Mon avis :
La tresse est avant tout une très belle histoire que j'avais découvert l'été dernier. (mon avis ici)

Une histoire émouvante, touchante et passionnante autour d'un lien insoupçonné par chacune des protagonistes du récit.

Dans cet album, les auteures ont axé le texte autour d'une des femmes du roman : Smita.

Cette femme n'est pas de culture occidentale et pour vivre elle doit sans arrêt se battre. Smita n'a pas envie de faire vivre à sa fille la même vie qu'elle. Elle lui souhaite un avenir plus paisible et plus libre.

Alors Smita va conquérir son monde à sa manière accompagnée de sa fille.

Cet album est magnifique !

Il rend hommage à toutes les femmes qui ont un jour eu besoin de faire preuve de convictions, d'ambition et qui ne rêve qu'à une chose : être libre !

Le message dans cet ouvrage est aussi fort que celui du roman et en le lisant avec votre enfant / neveux, nièces etc... il sera possible d'échanger et d'expliquer pourquoi tous les pays ne fonctionne pas pareil.

Les dessins sont doux, très colorés et explicites.

Au début je pensais retrouver les 3 femmes du roman et j'avoue que j'étais curieuse de savoir comment serait retranscrit le texte en peu de pages puisqu'il s'agit d'un album pour enfants. Finalement, une seule femme est mise en avant mais à la fin un rappel au récit est fait.

C'est un livre très utile que ce soit par le texte mais au moins tout autant les illustrations car il est porteur de valeurs humaines fortes, le respect, le courage, l'amour entre autres. Le lien entre Smita et sa fille est visible sur chaque page ainsi que dans les mots ce qui rend l'ensemble puissant !

J'ai adoré cette lecture en 2017 et je l'adore toujours en 2018. L'album est un très beau lien avec le roman pour moi car il m'a permis de pouvoir parler d'une de mes lectures "d'adultes" avec ma fille en lui lisant l'album. Quelle belle idée de transmission !


Quelques infos sur les auteures :

Clémence Pollet : 

Diplômée de l'école Estienne, Clémence Pollet poursuit sa formation aux Arts Décoratifs de Strasbourg et à l’Académie des beaux Arts de Bologne, en Italie. Parallèlement à l'illustration, elle pratique différentes techniques de gravure, comme l'eau-forte, l'aquatinte et la gravure sur linoléum. Elle a notamment illustré Alice et merveilles chez Didier Jeunesse, et Confucius aux éditions Hongfei Culture.

Laetitia Colombani :

Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs- métrages, "À la folie… pas du tout" et "Mes stars et moi". Elle écrit aussi pour le théâtre. Son premier roman, La Tresse, paru en mai 2017 aux Éditions Grasset, connaît un incroyable succès. En cours de traduction dans le monde entier, il est également en phase d'adaptation cinématographique.

Source : Grasset et Babelio

lundi 3 décembre 2018

Atelier d'écriture 11 - Jardin secret


Chaque semaine, le blog "Bric à book" (lien vers le blog) propose une image. Cette image sert de support pour écrire un texte, ton et genre libres… La publication des textes a lieu le lundi suivant.

Voici donc l'image sur laquelle nous devons écrire cette semaine :



Jardin secret !

Le ciel est sombre, tout juste distingue t'on la fumée dans le ciel.
La marche a été longue et trouver un endroit où se poser ferait office de miracle.

Mais depuis le départ, tôt le matin, l'espoir d'arriver dans ce havre de paix fait tenir !

Tout quitter n'a pas été simple.

Il fallait se poser les bonnes questions, rester objectif et ne pas laisser guider seulement par les sentiments.

Quand la coupe est pleine, plusieurs solutions possibles : tout laisser tomber sur un coup de tête ou partir pour se laisser le temps de réfléchir, se retrouver et prendre une décision sereinement.

Alors quand ce refuge est apparu c'était un peu comme si le ciel donnait les premières cartes pour avancer.

Avancer dans cet abri avec confiance n'était pas soupçonnable tant le cœur était lourd mais c'est comme si un ange était posé sur le toit et attendait son arrivée.

Se retrouver seule face à l'immensité du ciel et seule face à sa solitude ne lui pèse pas, elle a besoin de se ressourcer et cet endroit est le lieu propice à cela.
Elle n'a pas besoin qu'on lui montre le chemin, elle sait qu'elle doit avant tout regarder son âme pour y trouver les réponses.

Peut-être que son parcours sera semé d'embûches, de désillusions, de découvertes aussi mais c'est le sien et elle doit l'affronter. Sortir grandie et forte ne se fera qu'en empruntant ce chemin. Elle sait que le passé doit rester à l'état de passé et ne plus créer d'interférence dans le moment présent. Elle appris les leçons de son vécu et maintenant elle doit aller vers son avenir.

En attendant elle se laisse porter par la chaleur du feu et s'endort rapidement pour retrouver ce pays de tous les possibles, celui du rêve !

En ouvrant les yeux peut-être s'apercevra t'elle que ce n'était qu'un rêve mais la chaleur de son refuge lui donnera confiance et lui permettra de s'y retrouver dès qu'elle en sentira le besoin.

Les jardins secrets prennent la forme que l'on veut bien leur donner et c'est ainsi qu'ils sont uniques !

Violaine








vendredi 30 novembre 2018

Crime glacé, une enquête de Piper Donovan




Détails :
Auteur : Mary Jane Clark
Nombre de pages : 270
Editions : L'Archipel
Genre : Thriller


Résumé :
A Hollywood, Jullian Abernarthy, fille du propriétaire de l'élégant Spa Elysium qui accueille toutes les célébrités de la région, fait appel aux talents de Piper Donovan afin qu'elle réalise la pièce montée de son mariage. Cette dernière doit pour cela passer une semaine sur place. Mais peu après son arrivée, un meurtre est commis. Les suspects sont nombreux.





Mon avis :
Mary Jane Clark, un nom qui résonnait à mes oreilles mais dont je ne savais rien. Effectivement, je n'avais lu aucun de ses ouvrages.

Alors, lorsque l'occasion s'est présentée j'ai sauté dessus.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre : avoir un peu / beaucoup / vraiment beaucoup peur ?

Donc j'ai été à la rencontre des personnages créés par l'auteure et notamment de Piper Donovan qui est la reine du gâteau !

Elle va aller mettre en oeuvre ses qualités auprès de la fille du propriétaire de l'Elysium, un spa luxueux pour le "grand" monde d'Hollywood.
Oui mais voilà, Piper va devoir affronter des événements tragiques au sein du spa et finalement c'est sa capacité d'enquêtrice qui va prendre le dessus.
De péripéties en rebondissements nous arriverons à la fin du roman avec l'impression d'avoir une nouvelle copine !

C'est un roman que j'ai lu avec plaisir car il n'y a rien de trop sombre pour moi.
J'aime les romans à suspens mais je n'aime pas quand les auteurs vont trop loin dans le noir. Je n'ai pas besoin d'avoir le détail des scènes d'horreurs...l'imagination se débrouille très bien toute seule.

Donc ce livre est une bonne surprise. Il y a tout un environnement que l'auteure a pris soin de créer et nous détailler et puis les personnages sont plutôt bien travaillés puisque j'imaginais très bien à quoi ressemblait chacun.

J'ai adoré la "double" enquête avec l'esthéticien Kyle car ce personnage amènera les femmes présentes à devenir moins naïves. Le thème autour de la violence faites aux femmes est donc abordé subtilement mais efficacement je trouve.

Evidemment on suit particulièrement Piper Donovan mais les autres personnages sont intéressants également car tour à tour ils passeront de suspects à victimes. J'ai eu des doutes à plusieurs reprises sur certains alors qu'en fait je me suis totalement trompée.

C'est un roman qui a sa place dans la catégorie suspens car l'intrigue est plutôt très bien menée même si les amateurs du genre y trouveront surement à redire en termes d'émotions fortes.

J'ai aimé que les chapitres soient courts et ainsi que l'ouvrage se lise vite car cela renforce l'impression de faire partie de l'équipe en place et d'être à côté de Piper à l'Elysium. C'est un ouvrage dont j'imagine très bien qu'il puisse faire l'objet d'une adaptation TV.

Une découverte de l'auteure très intéressante dont j'ai envie de lire d'autres livres !





Quelques infos sur l'auteur :





Mary Jane Clark est productrice au bureau new-yorkais de la chaîne d’information CBS News, où elle a commencé sa carrière en 1976 à l’issue d’études de journalisme et sciences politiques à l’Université de Rhode Island.
 Parallèlement à sa carrière, elle écrit des romans à suspense ; tous sont de grands succès de librairie. Chacun de ses thrillers a pour héroïne une journaliste de la chaîne d’information Key News.
 Mary Higgins Clark, son ex-belle-mère est l’une de ses plus ferventes admiratrices.
 Mère de deux enfants, Mary Jane Clark vit à New York

mercredi 28 novembre 2018

Harry Potter, un monde de magie




Détails :
Auteur : Collectif
Nombre de pages : 256
Editions : Gallimard jeunesse
Genre : Album / documentaire


Résumé :
Pour célébrer le vingtième anniversaire de la publication de Harry Potter à l'école des sorciers, les conservateurs de la British Library et autres experts, historiens, critiques littéraires et J. K. Rowling elle-même, vous emmènent au coeur des mythes, traditions et trésors qui ont inspiré l'auteur. Découvrez livres de sorts, manuscrits enluminés, globes célestes, créatures fabuleuses, objets venus des musées du monde entier, et illustrations d'artistes... ainsi que des brouillons, manuscrits et croquis issus pour la première fois de la collection personnelle de J. K. Rowling. Un parcours complet, visuellement fascinant, riche en commentaires éclairants.






Mon avis :
Harry Potter…
C'est vrai que je n'ai pas parlé de ma passion pour Harry Potter car lorsque j'ai découvert cet univers je n'avais pas le blog.





Harry Potter est une saga qui m'a totalement happée lorsque je l'ai découverte car j'ai trouvé un univers très très bien construit, avec des personnages tous travaillés psychologiquement sans que finalement une comparaison soit possible avec d'autres univers.


J'aime me replonger dans les livres où même les films car ils sont plutôt fidèles dans leur ensemble je trouve.


Ainsi, lorsque j'ai vu ce livre "Harry Potter, un monde de magie" j'ai été très intéressée tout de suite.


C'est un bel ouvrage "physique". La couverture est magnifique et les pages sont en papier glacé, avec de très belles illustrations, on a envie de caresser l'objet avant d'entrer dans le vif du sujet.


En ce qui concerne les textes, ce sont de vraies pépites. Des informations sur la construction de l'univers, sur ce qui a motivé l'auteure de la saga sont illustrées tout au long du livre. Ainsi revenir un peu plus dans l'univers de Harry Potter en associant de nouvelles informations m'a donné l'envie de relire les 7 volumes.


Des détails permettent d'expliquer les choix de l'auteure et aussi d'enrichir notre culture personnelle au sujet d'Harry Potter mais également sur la magie, l'art en général. Tout ne se lit pas d'un seul tenant puisque l'ouvrage est conséquent et qu'il s'agit d'un documentaire MAIS il permet de revenir régulièrement dans l'univers magique et ainsi de découvrir / d'apprendre ou de confirmer au fur et à mesure les données.


Je suis ravie d'avoir ce livre à la maison car c'est une mine d'or pour tout "harrypotterien" qui se respecte ;) et / ou voudrait migrer à Poudlard (tiens c'est une option que je devrais sérieusement envisager).


C'est un très beau livre à tous niveaux et je remercie infiniment les auteurs de cet ouvrage d'avoir pensé à associer leurs connaissances / expériences pour nous donner un tel résultat.